Cédric C., 31 ans, conducteur d’une BMW qui avait percuté mortellement un motocycliste samedi après-midi à Sorèze, a pris la fuite après avoir reçu des soins dans une clinique à Réduit. La police a par la suite appris qu’il s’était rendu à un autre établissement médical de la capitale. Une sentinelle a dès lors été placée à son chevet. Cet habitant de Quatre-Bornes devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire.
Accompagné de son père le jour du drame, le conducteur de la BMW faisait route vers Réduit, quand une collision est survenue à Sorèze entre son véhicule et une motocyclette de la marque Haojue. Celle-ci était conduite par un ressortissant indien, Lakhwinder Singh, 40 ans, pompiste travaillant à la station-service Indian Oil, à Sorèze. Ce dernier, qui se rendait à son travail, a été violemment projeté sur le sol et gisait dans une mare de sang. Cédric C. n’a pas attendu l’arrivée de la police et s’est rendu à la clinique, laissant son père sur les lieux de l’accident. Entre-temps, la victime a été transportée par le SAMU à l’hôpital Jeetoo, Port-Louis, pour des soins. Cependant, Lakhwinder Singh a rendu l’âme dans la nuit de samedi à dimanche. Son corps a été transporté à la morgue pour l’autopsie, qui a attribué le décès à un choc dû aux multiples blessures. Le corps a ensuite été remis à son épouse, une Mauricienne, pour les rites funéraires.
Parallèlement, la BMW et la motocyclette accidentées ont été remorquées jusqu’au poste de police de Pailles, où elles ont été examinées par les éléments du Scene of Crime Office. Le père de Cédric C. a dû consigner sa version des faits. Même si les circonstances exactes de l’accident restent indéterminées pour le moment, les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que la vitesse en soit la cause. Quant à Cédric C., il n’a pas encore donné sa version des faits. L’alcootest pratiqué sur lui s’est avéré négatif.