Isswaree Dookee est la 71e victime de la route, percutée violemment par un autobus individuel sur la gare routière de Qurartier-Militaire jeudi. Cette habitante de la rue Nicolière, St-Pierre, qui aurait eue 74 ans mercredi, a été conduite d’urgence à l’hôpital de Flacq. Les médecins n’avaient pu que constater son décès. Son corps a été ensuite transféré à la morgue où une autopsie a été pratiquée. Quant au conducteur de l’autobus impliqué, un quinquagénaire, il a été soumis à un alcotest qui s’est révélé négatif. Il a été placé en détention policière.
Selon Rishnil Dookee, policier et petit-fils de la victime, cette dernière n’était pas “saine d’esprit. Elle se rendait souvent au poste de police de la locaité pour se plaindre des malfrats qui pénétraient chez elle pour voler ses effets personnels. Les policiers ont fini par s’habituer à sa manière de faire et avaient même commencé à lier d’amitié avec elle”.
Les statistiques de la Road and Safety Unit indiquent que ces 71 personnes qui ont perdu la vie sur nos routes depuis le début de cette année représentent une hausse de 9%  comparé à pareille époque l’année dernière. Parmi les plus exposés, les motocyclistes avec 30 victimes recensées, suivis des piétons avec 23 morts.
Comme mesure de sécurité, la Trafic Branch Unit prévoit de mobiliser ses effectifs comme à son habitude, principalement à Grand-Baie et à Flic-en-Flac, soit dans les régions où ont lieu le plus grand nombre d’accidents et où des familles rentrent chez elles après une journée au bord de la mer.
Le chef inspecteur Ashok Matar, attaché à la Trafic Branch Unit, met en garde les jeunes motocyclistes et automobilistes. “Il y en a qui ne se soucient pas de la vie des autres, surtout lorsqu’ils sont en groupe. Ils roulent comme si la route leur appartient. Nous n’allons pas faire de cadeaux”, avertit-il.