Un grave accident de la route, survenu hier après-midi sur la route royale à Tyack, Rivière-des-Anguilles, a fait deux victimes. Chabilall Gokhoolsing, âgé de 77 ans – qui a connu une carrière distinguée dans le domaine de l’éducation secondaire –, et son épouse Lalita, née Dassyne, 75 ans, ont en effet été tués sur le coup lorsque la voiture dans laquelle ils voyageaient a fait une sortie de route et percuté un arbre. Le conducteur, un habitant de Quatre-Bornes âgé de 67 ans, et une garde-malade de 73 ans, tous deux grièvement blessés, ont été admis à l’hôpital Nehru. Leur état inspire de vives inquiétudes.
L’accident s’est produit vers 13h lorsque la voiture, une Toyota immatriculée 2650 AG 95, a soudainement quitté la route pour terminer sa course contre des arbres longeant la route principale de Tyack. Le choc a été d’une rare violence, vu l’état de la voiture, réduite à un amas de ferrailles. Le couple Gokhoolsing, qui avait pris place sur la banquette arrière, n’a pas survécu.
Chabilall Gokhoolsing, le frère de l’ancien député travailliste et avoué Balmick Gokhoolsing, et son épouse étaient déjà morts quand les premiers secours sont arrivés sur les lieux. Le couple et les deux autres occupants rentraient chez eux, à Sodnac, après s’être rendus à un rendez-vous médical à l’hôpital de Souillac. Les examens pratiqués par les médecins légistes à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) attribuent le décès à une dislocation du cou et de multiples blessures.
Il a fallu l’intervention des sapeurs-pompiers de St-Aubin pour extirper les corps du véhicule, complètement écrabouillé. Le conducteur, grièvement blessé, ainsi qu’un quatrième occupant de la voiture ont été admis à l’hôpital de Rose-Belle. Cet accident a par ailleurs causé un embouteillage dans cette région de l’île. « Les policiers et les pompiers ont toutefois réagi rapidement pour débloquer la situation », disent les habitants du village, qui déplorent toutefois l’absence de ralentisseurs dans la région. Selon eux, les véhicules roulent en effet à vive allure dans cette partie inhabitée, bordée de grands arbres, et « il faut qu’ils commencent à ralentir avant d’entrer dans le village de Tyack, d’autant qu’il y a un grand tournant juste devant ».