Le procès intenté à l’ex-PPS et député du PMSD Thierry Henry, impliqué dans un accident mortel en 2016 à Bois- Marchand, reprend ce vendredi devant le magistrat Sachin Boodhoo.

Thierry Henry fait face à cinq accusations mais a plaidé non coupable. Lors du contre-interrogatoire, le SP Gungah, Supervising Offi cer avait concédé qu’il avait reçu des informations à l’effet que c’était Thierry Henry qui était au volant de sa voiture au moment de l’accident, et non sa femme.

Le policier devait toutefois refuser de dévoiler l’identité de sa source, malgré l’insistance de la défense. Ce refus a fait l’objet d’une motion de la défense, qui sera débattue le 7 septembre. Le 3 avril 2016, la BMW de Thierry Henry avait mortellement percuté Stéphane André, qui traversait l’autoroute de Bois-Marchand, à Terre-Rouge, pour se rendre à une fête. Dans un premier temps, l’épouse du député du PMSD, Vicky Henry, qui se trouvait dans la voiture, avait été appelée à prendre la charge de cet accident.

L’ex-PPS Thierry Henry s’était par la suite présenté au poste de police de Terre-Rouge en compagnie de son homme de loi, Me Hervé Duval Jr, pour rectifier la version initiale des faits.