Le bilan d’un accident fatal, jeudi, en début de soirée, sur la route de La-Vigie, à Nouvelle-France, s’établit comme suit : une victime, Jérôme Tenant, âgé de 38 ans, et père d’un bébé de trois semaines, un blessé très grave, l’ancien footballeur international, David Bathfield, âgé de 59 ans, maintenu dans un coma artificiel à la clinique Fortis-Darné depuis son admission, et un autre blessé, Philippe Colin, 31 ans, souffrant d’une fracture à la clavicule, toujours à la clinique. Les trois faisaient partie d’un groupe d’amateurs de vélo, qui revenaient d’une de leurs sorties habituelles dans le Sud quand est survenu ce terrible accident vers les 18 heures, ce jeudi.
Un soudeur, Deeraj Takooree, âgé de 37 ans, habitant Nouvelle-Découverte, détenteur d’un Learner, qui se trouvait au volant de la Mitsubishi de couleur bleue, immatriculée 9113, a été placé en détention provisoire et inculpé du délit provisoire d’homicide involontaire. Il avait pris la fuite après l’accident de la route en abandonnant la voiture sur place et sans rapporter l’accident à la police. En sus de l’infraction au Code de la Route de conduire sans permis sur l’autoroute, le chauffard a été testé positif à l’alcool même si les examens médicaux ont été effectués par la police plus de treize heures après, soit vendredi suite à son arrestation vers les 7 h 45, vendredi.
Un deuxième suspect, Vikash Takooree, âgé de 28 ans, chauffeur-livreur de son état, cousin du chauffeur sans permis, et habitant Quartier-Militaire, a également été appréhendé par les enquêteurs de la police de Nouvelle-France dans la journée vendredi. Il est accusé de non-assistance à personne en danger, soit le délit de Culpable Omission car il avait participé au délit de fuite de Deeraj Takooree, peu après l’accident. Il est détenu en cellule policière pour les besoins d’enquête.
Les recoupements d’informations effectués par Week-End auprès des sources policières indiquent qu’un abus d’alcool est la cause directe de cet accident avec la Mitsubishi fauchant un groupe de cyclistes roulant à gauche sur la route de La-Vigie. En effet, lors de son interrogatoire dans la journée de vendredi, Deeraj Takooree, a avoué être sous l’influence de l’alcool quand il a pris le volant de la voiture pour rentrer chez lui jeudi soir.
Deeraj Takooree revenait d’une party bien arrosée à Gris-Gris où l’alcool avait vraiment coulé à flots. Lors de la première partie du trajet, la Mitsubishi était escortée à l’avant par le van immatriculé 2915 MY 11 avec au volant son cousin Vikash Takooree. La raison est simple : vu que le soudeur ne détient pas de permis de conduire en bonne et due forme, il n’avait pas voulu prendre de risques inutiles en traversant les villages du Sud. Il n’a fait que suivre son cousin en quittant Gris-Gris.
Mais une fois sur la quatre-voies de La-Vigie, les données changent. L’alcool aidant, Deeraj Takooree prend la décision de se mettre à l’épreuve de la vitesse en doublant le van de son cousin et en se donnant des airs de grand chauffeur. Poursuivant sur sa lancée à l’approche du rond-point de Nouvelle-France, il tente de doubler une voiture qui se trouvait en partie au milieu de la route.
Deeraj Takooree n’arrive pas à mettre à exécution son plan. Il ne fait que rabattre sur sa gauche sans se rendre compte dans sa folie que des cyclistes s’y trouvaient. Il balaie le groupe de cyclistes dans le dos. Le drame est inévitable.
« Ene kut sa ine arrivé. Mo ine mari abriti », fait-il comprendre aux enquêteurs de la police, qui concluent que le chauffeur avant complètement perdu le contrôle de son véhicule. Il poursuivra sa route après avoir renversé Philippe Colin et David Bathfield, tout en bousculant les autres cyclistes faisant partie du groupe. Mais le plus grave est que Jérôme Tenant sera transporté littéralement incrusté dans le pare-brise et le dôme endommagés de la Mitsubishi sur une distance d’au moins 200 mètres.
La voiture sera immobilisée à cet endroit avant que le chauffard fou ne soit recueilli par son cousin dans le van 2915 MY 11pour rentrer tout simplement chez lui. Ce fut une question de secondes pour ce lit de fuite. Mais pendant longtemps, cette image de Jérôme Tenant, tué sur le coup avec une partie de son corps transperçant le pare-brise de la Mitsubishi hantera encore l’esprit de Deeraj Takooree.
Entre-temps, les autres amateurs de vélo du second groupe qui étaient sur le point de boucler une randonnée de 45 kilomètres sur un parcours bien établi, sont pris de panique en atteignant les lieux de l’impact initial de l’accident. Ils constatent que leurs camarades qui les avaient devancés il y a quelque temps de cela sont à terre, certains avec des blessures graves et d’autres légères mais tous sous l’effet du terrible choc.
Tout compte fait, un des leurs manquent à l’appel. Aucune trace de Jérôme Tenant, qui s’est joint au groupe il y a trois ans. Un peu plus loin, un spectacle effroyable avec le corps sans vie de la victime gisant sur le dôme de la voiture. Les secours s’organisent très vite. Le Dr Lallah, Government Medical Officer, faisant partie de l’équipe du SAMU, constate le décès de Jérôme Tenant.
Des sapeurs-pompiers de la région sont appelés en renfort pour désincarcérer le corps de Jérôme Tenant de la voiture. Les deux blessés les plus graves sont évacués d’urgence sur la clinique de Fortis-Darné à Floréal. A hier soir, le pronostic vital n’était pas engagé dans le cas de Philippe Colin, qui se remet ses ses blessures. Par contre, depuis jeudi soir, l’ancien footballeur international, David Bathfield, âgé de 59 ans, reconverti dans le cyclisme, a été placé dans un « Induced Coma ». Les prochaines 24 heures sont jugées extrêmement critiques pour lui.
Entre-temps, l’enquête policière placée sous la supervision de l’assistant commissaire de police Jean-Claude Gunga devra déboucher sur d’autres arrestations et d’autres inculpations provisoires. La police soupçonne que d’autres personnes auraient pu se retrouver dans la voiture impliquée dans l’accident ou encore dans le van facilitant le délai de fuite, vu que ce groupe particulier revenait de Gris-Gris.
Avec le van qui a été saisi à des fins d’expertise, la police se prépare à loger d’autres inculpations pour le délit de non-assistance à personne aussi grave que celui d’homicide involontaire. L’enquête se poursuit.