Les consultations initiées par la Commission électorale au sujet des Regulations en vue de la tenue des prochaines élections municipales sous la nouvelle Local Government Act se sont poursuivies ce matin. Le Parti travailliste, représenté par Patrick Assirvaden, président, Lormus Bundhoo, secrétaire général et Shakeel Mohamed, a été reçu en fin de matinée par le président de l’Electoral Supervisory Commission, Me Yousouf Aboobaker, et le commissaire électoral, Irfan Rahman, pour un échange de vues sur la teneur des 55 règlements prévus.
La question des sanctions à prévoir dans les règlements en vue de faire respecter l’imposition du 2-1 pour les candidatures au niveau de chacun des arrondissements demeure à l’ordre du jour. « Nous avons fait part de nos réflexions sur les nouvelles dispositions de la Local Government Act, qui ouvrira de nouvelles perspectives en matière de pratique de la démocratie. Nos avons pu compare notes avec la Commission électorale et nous avons pris note des progrès réalisés. Nous avons donné la garantie à la Commission électorale que nous allons poursuivre nos réflexions et revenir vers elle au moment voulu », a déclaré Patrick Assirvaden après la séance de travail.
Interrogé quant aux objections formulées par rapport au pouvoir de la Commission électorale de décréter des sanctions, le président du Ptr a déclaré : « Nous préférons laisser les choses évoluer avant de faire des commentaires publics. Nous avons fait part de certaines observations à la Commission que nous ne voudrions pas révéler à ce stade. »
La Commission électorale prévoit de reprendre un nouveau round de consultations avec les partis politiques à partir du lundi 9 juillet. De ce fait, la promulgation de ces Regulations, annoncées pour la fin de juin, sera reportée automatiquement.