La Lightning Cup n’a livré aucune surprise. Comme attendu, la victoire est revenue à Ernie, qui s’est montré le meilleur au finish dans la première édition de cette semi-classique du sprint sur la nouvelle distance de 950m. L’élève de Jean-Michel Henry remporte sa deuxième victoire en seulement quatre sorties au Champ de Mars et a désormais la Princess Margaret Cup en point de mire, une course que, s’il la remporte, fera de lui le nouveau roi du sprint.
Si Ernie a marqué ce 18e acte de sa classe, Jeanot Bardottier a lui fait une nouvelle fois parler sa puissance au finish et ce n’est pas Donovan Dillon qui dira le contraire. En deux occasions, le Mauricien a fait la leçon au Sud-Africain lorsqu’il permit à Do Be Snappy et Prince Lateral de remporter leur première victoire à Maurice. C’est le seul doublé enregistré lors de cette journée qui a été autrement beaucoup plus équilibrée chez les entraîneurs.
Que dire de cette épreuve, si ce n’est qu’elle s’est déroulée selon nos prévisions. On savait qu’il n’y avait pas de place pour les calculs sur ce sprint court et que les finisseurs n’avaient d’autre choix que de rester au contact pour garder leurs chances intactes.
Cela, Cédric Ségeon l’avait bien compris, d’où sa décision de demander un effort à Ernie dès l’ouverture des boîtes. L’alezan était déjà sur l’arrière-main d’un Streetbouncer sollicité par Swapneel Rama après cent mètres de course. Step To Fame animait aussi ce début de course, alors que, complètement à l’extérieur, Donovan Dillon manoeuvrait pour trouver la meilleure position à Executive Power. Pris de vitesse, Reim, qui avait pourtant démontré une certaine vélocité par le passé, et Beat The Retreat ne purent qu’évoluer en attentistes.
Streetbouncer conserva la position tête et corde, mais Step To Fame ne lâchait pas le morceau, courant pratiquement sur la même ligne. Muni d’oeillères à nouveau, Chosen Dash s’était entre-temps rapproché le long du rail pour courir en troisième position, avec à son extérieur Executive Power. Le favori était en embuscade en cinquième position, alors que Beat The Retreat et Reim occupaient toujours les deux dernières places. Nous sommes à 400m de l’arrivée.
Avec trois séquences de 9 secondes, c’était évident que les deux meneurs n’allaient pas pouvoir prolonger leurs efforts jusqu’au bout, tout spécialistes du kilomètre qu’ils sont. On s’attarda ainsi sur les finisseurs. On vit le favori qui fut lancé entre Streetbouncer et Step To Fame. Si on ne peut reprocher à Ségeon d’avoir choisi cette option, elle aurait pu se terminer en eau de boudin car le passage se refermait à vue d’oeil. Mais Swapneel Rama et Robert Khathi redressèrent leurs montures à temps, ce qui permit à Ernie de s’engager librement. Le reste ne fut que la course d’un seul cheval, le bel alezan déployant ses puissantes foulées pour aller gagner arrêté.
Le malheureux de la course fut incontestablement Reim, qui n’a pu s’exprimer à un moment crucial de la course. Même si on peut avancer qu’il n’aurait pas battu Ernie, il aurait pu prétendre à mieux qu’une modeste quatrième place. Retenons aussi la belle performance de Chosen Dash, qui devrait être un os dur dès qu’il retrouvera sa catégorie d’origine. Quant à Executive Power, son parcours difficile en épaisseur a eu raison de lui dans la dernière ligne droite. Beat The Retreat n’a pas été aussi ridicule en terminant non loin du vainqueur. Meilleure acquisition 2017 de l’entraînement Merven, cette course ne peut que lui faire du bien. Il est à suivre pour l’avenir.
En ce qu’il s’agit de Streetbouncer et Step To Fame, ils ont certes eu un parcours difficile aux avant-postes, mais ils ont confirmé ce que nous pensions : la valeur était trop relevée pour qu’ils jouent les premiers rôles. Ernie boucla les 950m on 0.53.54, ce qui constitue, valeur du jour, la meilleure marque pour la distance.