Plusieurs unités de la police étaient mobilisées hier pour retracer une danseuse de 39 ans qui avait faussé compagnie aux officiers du ministère de la Santé alors qu’elle devait être placée sous observation au centre de quarantaine de Belle-Mare. Cette habitante de Plaisance, Rose-Hill, est arrivée à Maurice mardi soir sur le vol MK 239 en provenance de l’île de La Réunion. Comme l’île sœur est également touchée par le Covid-19, suivant les procédures établies, la trentenaire devait être placée en quarantaine.

Des officiers du ministère de la Santé ont pris en charge 32 passagers de ce vol dès leur arrivée sur notre territoire. Or hier matin, une infirmière s’est rendu compte que la trentenaire manquait à l’appel alors qu’elle parcourait la liste des personnes admises la veille.

Elle a informé son supérieur qui a alerté la police de Belle-Mare. L’information a été relayée au bureau de la Western Division et une équipe de l’Anti Robbery Squad s’est rendue au domicile de la danseuse qui était présente sur place. Elle a déclaré qu’elle ne voulait pas passer 14 jours loin de ses proches.

Des officiers sanitaires l’ont finalement embarquée dans une ambulance pour l’emmener au centre de quarantaine de Belle-Mare.

Pour des raisons de sécurité, la danseuse a dû donner les noms des personnes avec qui elle était en contact durant sa « fuite ». Même si une enquête policière pour “Breach of Quarantaine Act” a été ouverte contre la trentenaire, les enquêteurs n’ont pas encore décidé du sort réservé à cette habitante de Plaisance.