Le procès intenté à l’ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), Siddick Chady, et l’ex-directeur général de cette institution, Prakash Maunthrooa, accusés respectivement de corruption et d’entente délictueuse dans l’affaire Boskalis, a été entendu hier en Cour intermédiaire. La magistrate Wendy Rangan a rendu un “ruling”, statuant que le procès pourra reprendre avec les auditions des témoins du ministère public, à savoir des enquêteurs du CCID, avant de pouvoir poursuivre avec l’audition du témoin néerlandais Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus De Goede.
Me Rashid Ahmine, deputy DPP, avait indiqué que la cour de Rotterdam n’a pas encore fait parvenir une date pour l’audition du témoin néerlandais, tout en précisant que cette instance devrait leur communiquer une date la semaine prochaine. Me Said Toorbuth, avocat de Siddick Chady, a quant à lui déclaré que le procès ne cesse de stagner et que les agissements de la poursuite portent préjudice à son client. Me Siddartha Hawaldar, qui représente Prakash Maunthrooa, devait soutenir que « la cour avait exigé de la poursuite qu’une date soit trouvée avec Rotterdam » pour l’audition de De Goede, et que cela « n’a pas encore été fait ». Toutefois, compte tenu des circonstances, la magistrate a conclu que les auditions des enquêteurs du CCID pourront débuter afin de poursuivre le procès jusqu’à ce que les Pays-Bas communiquent la date.
Pour rappel, la cour de Rotterdam, qui avait décidé de cesser toute collaboration avec la justice mauricienne pour continuer l’audition via visioconférence de De Goede, avait finalement décidé d’accorder toute une journée pour son témoignage. La poursuite avait réclamé deux semaines pour obtenir une date de la cour de Rotterdam.
Siddick Chady est accusé d’avoir perçu des pots-de-vin à hauteur de Rs 3 M de la firme hollandaise Boskalis International B.V. après que celle-ci a obtenu un contrat de dragage du port en 2006.
Prakash Maunthrooa, actuellement Senior Advisor au Prime Minister’s Office, est, lui, accusé d’avoir organisé des rencontres entre Siddick Chady et un représentant de la firme hollandaise, Pieter Boer, pour l’obtention du contrat par la compagnie Boskalis, entre le 1er août 2006 et le 12 avril 2007. L’affaire sera de nouveau appelée le 4 avril.