Le Bar Council réclame la garantie du Commissaire de Police, Mario Nobin, qu’il prendra des mesures rapides et concrètes (et ce, pour rassurer le public) qu’il ne tolérera pas des policiers voyous (« rogue officers ») se livrant à tout acte de violence sur les suspects et à toute tentative d’intimider un Conseil légal en vue de priver un suspect de représentation légale. C’est ce qui ressort d’un communiqué émis par le Conseil de l’Ordre des avocats ce mardi après-midi, après que le Conseil a entendu Mes Anoup Goodary et Sanjeev Teeluckdharry lundi, suivant une requête écrite de l’ex-avocat de David Gaiqui. Lors de cette rencontre, le Bar Council devait prendre connaissance des circonstances dans lesquelles Me Goodary a été emmené à fournir des explications à la police quant à la photo de son client qui circule sur la toile, avec une allégation de « Breach of Information and Communication Technologies Act ». Cela, dans le cadre de l’affaire Gaiqui qui défraie la chronique depuis la fin de la semaine dernière. Le Bar Council s’intéresse aux circonstances dans lesquelles le suspect a fait une déposition contre son avocat alors que ce dernier attendait que son client soit emmené en cour par la police. Le Commissaire de police est ainsi appelé par le Bar Council à s’exprimer sur cette question en particulier.

Par ailleurs, le Conseil de l’Ordre des avocats s’adressera aux instances relatives pour s’assurer que toute enquête policière soit menée en toute transparence, équitablement et de manière indépendante. Dans le même élan, il est demandé aux membres du Conseil d’exercer la prudence dans les commentaires autour de cette affaire, compte tenu du fait que des enquêtes y relatives sont en cours.