Trois officiers de la CID de Curepipe – un sergent et deux constables –, présents lors de l’interrogatoire de David Gaiqui le 26 janvier, ont été transférés à la Special Supporting Unit (SSU). Ce transfert est intervenu vendredi après que le bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) a rayé les charges qui pesaient contre le suspect au tribunal de Curepipe.

Les Casernes centrales ont refusé de commenter cet exercice. De son côté, le Central CID, qui a ouvert une enquête sur les allégations de brutalité policière, n’a pas encore enregistré la version de l’équipe de la CID de Curepipe qui était en charge de l’interrogatoire de David Gaiqui.