Sandip Moneea, 45 ans, ancien Floor supervisor de l’hôtel ex-Legends, qui avait été poursuivi pour participation alléguée dans le meurtre de l’Irlandaise Michaela Harte, puis blanchi aux Assises dans un procès devant jury, a été débouté en cour mardi. Ce dernier avait logé une plainte en réclamation de Rs 80 millions comme dommages pour le préjudice encouru. Cette réclamation, en date du 12 janvier 2013, était dirigée contre l’État, le commissaire de police, l’ancien assistant commissaire de police Yousuf Soopun ainsi que le chef inspecteur Luciano Gerard et l’inspecteur Ranjitsing Jokhoo de la Major Crime Investigation Team. La juge Gaitree Jugessur-Manna a rejeté la plainte au civil logée par Sandip Moneea sur un point de droit préliminaire soulevé par les défendeurs. Ces derniers avaient avancé que cette action au civil était en violation de l’article 4(2)(a) de la Public Officers’ Protection Act, soutenant que le plaignant a failli de prévenir les défendeurs par écrit qu’il allait les poursuivre, un mois à l’avance.
Sandip Moneea réclamait Rs 80 M aux défendeurs comme dommages pour le préjudice subi. Il soutient que son arrestation, le 11 janvier 2011, par des membres de la MCIT, était illégale, ainsi que sa détention. Il a soutenu que l’enquête policière procédait « in an amateurish and unprofessional manner». Il devait aussi ajouter que les officiers de police avaient exercé une pression sur Avinash Treebhoowon pour qu’il fasse des allégations infondées contre lui afin de l’impliquer dans le meurtre de l’irlandaise Michaela Harte. Les deux hommes avaient été poursuivis devant les Assises à cet effet. Les deux hommes ont toutefois été acquittés à l’unanimité du jury en juillet 2012, après plus de sept semaines d’audition, voyant défiler plus d’une trentaine de témoins.
Pour rappel, Michaela Harte a été tuée dans la chambre 1025 de l’ancien hôtel Legends le 10 janvier 2011 alors qu’elle était en lune de miel à Maurice avec son époux John McAreavey, après un séjour à Dubaï. Les deux accusés dans cette affaire, Avinash Treebhoowon et Sandip Moneea, étaient des employés de l’hôtel ex-Legends.
Lors du procès devant les Assises, Sandip Moneea était représenté par Me Rama Valayden, Me Rouben Mooroongapillay, Me Neelkanth Dulloo, Me Siven Tirvassen et Me Arassen Kallee. La poursuite était représentée par Me Medhi Manrakhan, Me Nataraj Muneesamy et Me Chitra Servansing-Bhuruth.