Le procès intenté au religieux Jean Mario Moctee tire à sa fin. Après l’audition de trois témoins de la défense, soit trois jeunes qui étaient aussi présents chez le religieux ce jour-là, les avocats des deux parties devront présenter leurs plaidoiries vendredi prochain. Pour rappel, le 22 octobre dernier, le prêtre Joseph-Marie Moctee du diocèse de Port-Louis a été sanctionné par Le Vatican, en particulier de la part de la Congrégation pour la doctrine de la foi, à Rome.

Jean Mario Moctee est poursuivi pour attentat à la pudeur. L’adolescent avait porté plainte à la police, avançant dans ses déclarations que le père Moctee l’avait invité, avec un ami, pour passer la nuit ensemble à la cure de Sainte-Anne, à Chamarel. Alors que l’adolescent était devant son ordinateur, allongé sur un matelas, le prêtre l’aurait rejoint en se glissant sous la couette avec lui. Il avait alors commencé à le caresser. L’adolescent était surpris par la réaction du père et devait être pris de peur. Il a toutefois pu repousser les avances du prêtre, mais était traumatisé par les événements. Ce n’est qu’un mois après qu’il avait décidé de tout révéler à ses proches.

Le père Moctee avait été arrêté le 14 juillet 2015. Il est pour l’heure assigné à résidence et a été ordonné par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi de Rome de ne participer à aucune activité pastorale et de se tenir loin des mineurs.