Le jockey italien Gregorio Marcus Arena, arrêté hier après avoir été interrogé par la Police des Jeux dans l’affaire Saziwayo, a été traduit ce matin en cour de district de Port-Louis présidé par le magistrat Pritiviraj Balluck. Sous une accusation provisoire de “cheating” en course, l’ex-jockey de l’écurie Serge Henry a été relâché après avoir payé une caution de Rs 10 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000. Il devra comparaître à nouveau en cour le lundi 9 septembre.
Accusé de cheating sous la section 146 (1) e de la Gambling Regulary Act — c’est-à-dire (1) n’ayant pas suivi les instructions de son entraîneur lorsqu’il avait piloté le cheval Saziwayo lors de la 8e course de la 24e journée le samedi 10 août dernier ; (2) n’ayant pas piloté le cheval avec la vigueur et la détermination voulues pour permettre le cheval de remporter la course —, Gregorio Arena était défendu par Me Yahia Nazroo.
Ce dernier a présenté une motion ce matin disant : « I invite the prosecuting authorities to launch any main case if one is to be lodged so that accused who is a foreign citizen is not prejudice of having to be on the territory for a long time. He is not able at the moment with the prohibiting order to exercice abroad, his licence having been revoked by the Mauritius Turf Club and he is not able to exercice in Mauritius also. »
Rappelons que Gregorio Arena avait vu sa licence être retirée par le MTC suivant les six mois de suspension et les Rs 100 000 d’amende infligées par les Racing Stewards après sa monte sur Saziwayo (coté à Rs 600), lequel avait terminé 2e à 1,35L derrière Rider Cup, dont la cote était de Rs 410.