Le procès intenté au député du MSM Showkutally Soodhun, à l’ancien maire de Quatre-Bornes Maheswarsing Khemloliva et à Beejaye Soomye pour « taking part in a gathering without notice to the Commissioner of Police » en violation des dispositions de la Public Gathering Act a repris hier en Cour intermédiaire devant les magistrates Niroshini Ramsoondur et Wendy Rangan. L’audience des témoins de la poursuite s’est poursuivie avec la photographe qui avait pris les clichés de l’incident et le CI Soobhug, qui était chargé de transcrire le DVD pour la police.
Lors de l’interrogatoire mené par la poursuite, une photographe qui avait pris des clichés de l’incident a déclaré en cour que ce jour-là elle était à l’intérieur du bâtiment de Radio One quand elle a entendu des cris. En sortant pour voir ce qui se passait, elle devait constater qu’une foule hostile d’environ 200 personnes était regroupée devant l’immeuble. Appelée à décrire ce qu’elle avait vu, elle a affirmé avoir vu le député Soodun tenant un porte-voix dans la main et s’adressant à la foule. Elle aurait été malmenée lorsqu’elle a essayé de prendre des photos et filmer ce qui se passait. La défense la contre-interrogera après avoir reçu les transcriptions des séances précédentes.
Le CI Soobhug, qui en 2010 faisait partie du National Security Service, est celui qui fut chargé de transcrire le DVD remis par la photographe à la police. En cour hier, il a soutenu qu’il « n’a pas été en mesure de faire une transcription appropriée car l’enregistrement était de mauvaise qualité ». Il a indiqué que les images n’étaient pas très claires et surtout qu’on n’entendait pas clairement ce que disaient les manifestants. La séance a été renvoyée au 5 juin.
Rappelons que lors de la dernière séance, le principal Inquiring Officer le PS Nutchetram avait été appelé à produire la vidéo et un album contenant 92 photos en Cour. Le clip, d’une durée de sept minutes, montre les partisans du parti MSM manifestant devant les locaux de Radio One à la Rue St Georges. L’enquêteur a identifié le député Showkutally Soodun comme celui qui s’adressait à la foule et dans les photos, il a identifié les deux autres accusés comme ceux qui tenaient dans leurs mains une pancarte et un exemplaire de l’Express en feu. Le PS Nutchetram avait expliqué que c’est après avoir visionné le clip et vu les photos qu’il avait procédé à l’arrestation de Showkutally Soodhun, Maheswarsing Khemloliva et Beejaye Soomye.
Showkutally Soodhun, Maheswarsing Khemloliva (plus connu comme Shyam) et Beejaye Soomye ont plaidé non coupable. Le président du MSM a retenu les services de Me Gavin Glover (SC), alors que Beejaye Soomye et Maheswarsing Khemloliva sont défendus par Mes Ravi Yerrigadoo, Manoj Seeburn et Roubina Jaddoo. Rappelons qu’environ 150 personnes avaient manifesté le 2 mai 2009 contre un article paru dans le journal l’Express. Elles lui reprochaient d’avoir sous-évalué la foule que le MSM avait réunie lors du meeting du 1er-Mai à Saint-Pierre. Des vitres avaient volé en éclat et la police avait été mandée sur les lieux pour calmer les manifestants.