Le Food and Agricultural Research and Extension Institute (FAREI) a développé un logiciel sur les principaux ravageurs et maladies qui affectent une vingtaine de végétaux dans le pays. Le but est d’aider les agriculteurs à se débarrasser de ces nuisances de manière biologique, de prévenir les dégâts causés aux plantes et d’améliorer le rendement dans le contexte de la sécurité alimentaire.
Ce logiciel contient une banque d’images et d’informations sur une vingtaine de végétaux, dont le chou, le chou-fleur, le concombre, le pâtisson, le giraumon, le haricot, l’oignon, la pomme de terre et la tomate, ainsi que sur les insectes et les maladies qui les affectent.
Chandrabose Sembhoo, Extension Officer auprès du FAREI, explique que ce logiciel est destiné à améliorer les connaissances des agriculteurs concernant ces insectes et ces maladies, et leur permettre de les identifier rapidement afin que les mesures nécessaires puissent être prises pour les combattre. « Les agriculteurs apprennent ainsi les conditions dans lesquelles ces insectes et ces maladies se développent, les agents de transmission, les symptômes et les dégâts qu’ils causent aux plantes, les différentes méthodes de prévention et la lutte biologique ». L’utilisation des produits chimiques pour lutter contre ces nuisances n’est pas mentionnée dans ce logiciel mais, souligne M. Sembhoo, « si la maladie a atteint un stade alarmant où le contrôle biologique n’est pas possible, l’Extension Officer de la région peut guider les agriculteurs à mieux contrôler la prolifération des insectes et des maladies en utilisant le moins de produits chimiques possibles ».
Vijay Chattardharee, secrétaire de la Solitude Drip II Water Users Cooperative Society, réagit favorablement à cette initiative. « C’est un outil extraordinaire entre les mains d’un agriculteur, vu que l’agriculture devient de plus en plus dynamique maintenant et que les choses changent de jour en jour à cause du changement climatique », dit-il. « Aujourd’hui, une maladie apparaît, demain, une autre, et nous perdons le contrôle sur elles. Et dans sa hâte, l’agriculteur utilise le mauvais produit chimique qui cause des dégâts non seulement à l’environnement mais aussi à la terre et à ses poches ».
L’entrepreneur agricole Manoj Gooniah trouve le contenu de ce logiciel « très intéressant et utile dans le sens que les informations dont nous avons besoin sont disponibles rapidement, ce qui nous fait économiser du temps et de l’argent ». Ces nuisances, dit-il, font perdre leurs investissements aux agriculteurs. Quant à Jairam Ramjee, il estime que même si le planteur est âgé et ne sait pas utiliser un ordinateur, ses enfants peuvent l’aider à visionner le logiciel qui est disponible en format CD/DVD. Il sera bientôt disponible sur le web et sous forme d’application mobile.