Le ministre des Finances estime qu’il faut soutenir davantage les petits planteurs afin de pouvoir contrer la perte des terres agricoles. À cette fin, il propose des subventions de l’ordre de Rs 40 M l’année prochaine sur le compost produit localement, et ce dans le but de promouvoir l’agriculture durable. Ce qui va aider, selon lui, à réduire le prix des fertilisants de 30 % ou d’un équivalent de Rs 1 500 par tonne. Le prix des fertilisants chimiques va également être réduit en même temps. Sur le long terme, la qualité des terres sera améliorée, ce qui sera également à l’avantage des consommateurs.
Parmi les autres mesures annoncées pour ce secteur, le budget pour l’épierrage et la préparation des terres des petits planteurs (projet FORIP) passe de Rs 351 M à Rs 458 M. Ce plan, seulement consacré jusqu’ici aux cultivateurs de cannes, bénéficiera dorénavant aux cultivateurs de fruits, légumes et fleurs. Les petites entreprises agricoles, avec un chiffre d’affaires de moins de Rs 10 M, ne paieront pas les frais de pre-market tests and certification, lesquels leur coûtent actuellement jusqu’à Rs 25 000. Le Freight Rebate Scheme (FRS) pour les planteurs et les exportateurs de fruits est, lui, maintenu jusqu’en 2015. L’avance du paiement de 80 % de leurs recettes aux planteurs de canne à sucre est également maintenue. Une salle de découpe moderne sera construite pour les éleveurs de porc.