Ce neuvième acte s’est déroulé sous le charme de Brandon Lerena et Ricky Maingard. Ce tandem a enregistré un beau quadruple par l’entremise de Blaze Of Noon, Chinese Gold, Kimberly Al et One Cool Dude. Une performance qui permet à l’entraîneur de récolter un peu plus de Rs 1M en termes de gains et de faire un bond de la septième à la quatrième place avec un total de stakes money s’élevant à Rs 2 311 000. L’autre grand gagnant de la journée se nomme Gilbert Rousset, qui a ramené deux victoires et six accessits pour passer à la deuxième place au détriment de Ramapathee Gujadhur, auteur d’un doublé, qui était le troisième et dernier entraîneur à inscrire son nom au tableau des vainqueurs. Il ne se retrouve plus qu’à Rs 55 500 de Merven. Chez les jockeys, Jeanot Bardottier compte désormais 11 réalisations et ravit le maillot jaune à Joorawon qui est doublé également par Lerena qui compte 10 victoires.
Après un début de saison en demie-teinte, Ricky Maingard et Brandon Lerena ont fait feu de tout bois hier. En effet, sur leurs six engagés, quatre ont franchi la ligne d’arrivée en vainqueurs, tandis que les deux autres n’ont pas été surclassés. Le plus beau des gagnants se nomme One Cool Dude qui est venu coiffer le favori Love Struck dans les derniers mètres de l’épreuve principale. Ce succès constituait une petite surprise, car même si tous savaient que ce cheval possédait les qualités nécessaires pour briller à ce niveau, sa récente blessure avait laissé planer une incertitude par rapport à sa récupération. Mais il avait visiblement été traîté en conséquence par son entourage qui nourrissait l’espoir de le voir briller hier. En dominant Love Struck au finish, One Cool Dude a donné un aperçu de sa classe et confirmé qu’il est une des meilleures acquisitions 2015. S’il fera l’impasse sur la Duchesse, il sera, sur cette performance, un des favoris dans le Barbé couru le 27 juin sur 1600m.
Du déroulement de la course, Ice Axe fut sollicité au départ de sa première ligne, mais vu qu’il ne s’appliqua pas, il se fit vite déborder par Love Struck qui se fit à son tour dépassé par le véloce Albert Mooney, bien mieux présenté cette fois. Muni d’oeillères pour la première fois, François Bernardus se positionna facilement sur l’arrière – main du meneur qui imprima une allure modérée avant de durcir le pas à 600 mètres de l’arrivée. François Bernardus montrait déjà des signes de faiblesse dans la dernière courbe et abusa quelque peu de la largeur de la piste. Ce qui permit au favori de déboîter afin d’attaquer le meneur. Ice Axe s’infiltra à la corde. Abington qui avait pris la même optition dut être dirigé à l’extérieur d’Albert Mooney afin de pouvoir continuer sa progression. Entretemps, One Cool Dude grignottait du terrain à chaque foulée sous la monte énergique de Lerena. Love Struck fit longtemps figure de vainqueur, mais il se fit surprendre par One Cool Dude.
Blaze Of Noon enfin
Très chuchoté en plusieurs occasions depuis ses débuts, Blaze Of Noon a fourni la performance que l’on attendait de lui pour ouvrir son compteur à sa septième sortie. S’il avait été peu judicieusement piloté la dernière fois alors qu’il s’était fait de nombreux partisans — il avait été condamné en troisième épaisseur et s’était rapproché prématurément —, il hérita cette fois d’un parcours en or dans le dos de Why Worry avant de dominer ce dernier à l’issue de la meilleure accélération sur la fin. Le représentant de Patrick Merven fut malchanceux, car son cavalier, Rye Joorawon devait perdit ses rênes à mi-ligne droite. De ce fait, il ne put accompagner sa monture comme il se devait sur quelques foulées. N’était cette erreur, il aurait pu l’emporter. En l’absence d’un réel front runner dans ce lot, on pensait que Carson City essaierait de se placer aux avant postes, mais il fut bousculé peu après le départ et demeura parmi les derniers. Urbi Et Orbi prit l’initiative, mais lorsqu’il fut sollicité pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure, il se montra débordant d’énergie et ne put être ramené par Bardottier. Ce qui fit qu’il lui manqua le petit plus sur la fin. Du favori Dustan, il choisit d’évoluer le nez au vent en troisième épaisseur sur tout le trajet et fut incapable de changer de vitesse dans la ligne d’arrivée. Interrogé par les commissaires pour expliquer cette contre-performance, Sherman Brown évoqua son parcours difficile en épaisseur même s’il est d’avis que ce n’est pas cela qui a hypothéqué ses chances hier. Le Sud-Africain a ajouté qu’il comptait aviser son entraîneur d’aligner le cheval sur des parcours allongés à l’avenir. Les commissaires ont aussi voulu savoir pourquoi Neisius n’avait pas placé Freezing Point à la corde lorsqu’il en avait eu l’occasion dans la première montée. Neisius dira que les instructions étaient de courir en one off vu que c’est un cheval de distance et qu’il aurait ainsi pu améliorer sa position dans la descente si l’occasion le lui permettait.
Lerena doubla la mise sur Chinese Gold dans The Madhoo’s Cup qui était une des épreuves les plus ouvertes de la journée. De sa première ligne, on espérait le voir courir à la corde derrière Streetbouncer, mais Lerena prit l’initiative de déboîter sa monture dans la première courbe pour se retrouver dans le dos de Lucky Valentine qui se rapprocha à l’extérieur d’Aspen Emperor. Le train fut assuré comme attendu par Winter Skye, tandis que Red Tractor, qu’on s’attendait à voir dans le peloton de tête, se retrouva plus en retrait que prévu. Dans le dernier virage, on pouvait déjà pronostiquer en faveur de Chinese Gold, car c’était le seul qui était toujours en main. Bronco Buster lui offrit la réplique, mais lorsque Lerena se mit en évidence, Chinese Gold donna un joli coup de reins pour repartir. Après la course, le vétérinaire rapporta qu’Aspen Emperor avait saigné, tandis que Red Tractor avait subi une entaille au pied et toussait. Un examen endoscopique du cheval entraîné par Alain Perdrau revéla des traces de sang et de la boue dans sa trachée.
Ricky Maingard accueillit son troisième gagnant de la journée grâce au favori Kimberly Al qui obtint un juste compensation après avoir joué de malchance dans la première manche des 4-ans. Lerena tira profit de sa deuxième ligne en positionnant sa monture à la corde tout juste derrière Maestro’s Salute qui avait été sollicité pour mener les débats. Ce faisant, il donna l’impression d’incommoder légèrement Seeking Angelo. Jugeant que cet incident lui fut préjudiciable vu qu’il a terminé deuxième, Derreck David logea une objection auprès des commissaires. La réclamation ne fut pas retenue, car il fut trouvé que David avait retenu sa monture pendant six foulées avant que Kimberly Al ne se rabatte à la corde et qu’à ce moment, il ne fut pas gêné. David fut trouvé coupable d’avoir logé une objection frivole et écopa d’une amende de Rs 10 000. Kimberly Al se montra moins ardent que la dernière fois durant le trajet et se vit offrir un boulevard à l’entrée de l’ultime ligne droite. David avait déjà pris l’option extérieure et il fut forcé d’aborder le dernier tournant en épaisseur. Et malgré la bonne fin de course de Seeking Angelo, ce dernier dut se contenter de la deuxième place.
L’épreuve d’ouverture était offerte en mémoire du regretté apprenti Hoomeshwar Chummun décédé l’année dernière aux suites d’une violente une chute sur Baynesfield à Floréal. La victoire revint à Gilbert Rousset grâce à Blue Berry qui surprit son compagnon d’entraînement The Real Hero. Ce dernier tenta le pillar to post, mais vu la présence d’Axis Of Anarchy sur son flanc gauche, il fut forcé à imprimer une allure régulière. Le favori Cools Style qui s’était montré le plus véloce à l’ouverture des stalles, fut condamné en épaisseur dans la première courbe avant d’être incommodé aux alentours du Tombeau Malartic lorsque Axis Of Anarchy se rabbatit sur le meneur. Ce même Axis If Anarchy avait gêné Billy Bojangles plus tôt, mais aussi Beautiful Bhutan et Domani à environ 400 mètres de l’arrivée. Pour les deux premiers incidents, Naiko écopa dde deux semaines de mise à pied et Rs 25 000 d’amende. Blue Berry était, lui, en septième position à l’extérieur de Billy Bojangles. Il se rapprocha dans la dernière courbe avant d’être lancé à l’intérieur de The Real Hero qui abusa quelque peu de la largueur de la piste. Lorsque David lui donna un coup de cravache avec la main gauche, il pencha vers l’intérieur, gênant son compagnon d’entraînement. Hills Of Rome et Cools Style demeurèrent sans accélération. Billy Bojangles fit la meilleure impression, mais il fut lancé trop tard un peu comme Piquet la semaine dernière. Blue Berry se montra, lui, entreprenant malgré une monte peu académique de Hoolash dont c’était la première victoire 2015 pour confirmer sa supériorité à ce niveau. L’inédit Kyudo qui avait du mal à suivre le rythme, réalisa une fin de course honorable pour terminer dans le paquet.
Gilbert Rousset réalisa le doublé avec le grand favori New Star qui permit à Dereck David de sauver la mise. Cinquième sur la première moitié du parcours, David tenta de se rapprocher dans le dos de Tornado Man qui évoluait sur l’arrière main du meneur, mais il fut condamné en troisième épaisseur au bas de la descente après que Don’t Say Don’t eut été déboîté afin de contrer cette offensive. David ne paniqua pas et laissa sa monture le faire de lui-même avant de le solliciter sur les derniers 300 mètres. Don’t Say Don’t se retrouva enfermé et ne fut libéré que dans la ligne droite, bien trop tard pour espérer prendre une part active à l’arrivée. Levanto se montra accrocheur, mais il ne put repousser le finish de New Star sur les derniers 100m.
Bastille Day surprend Recall To Life
La belle série continue pour Jeanot Bardottier. Le cavalier mauricien qui avait été le seul à obtenir une full card hier, se signala avec la casaque bleue électrique sur Bastille Day qui se remémora les bons souvenirs de ses partisans pour enregistrer sa sixième victoire sur notre turf. Le favori Recall To Life n’avait aucune excuse, car il obtint un parcours de rêve sur les barres derrière Master Mascus, mais il pencha à l’intérieur à mi-ligne droite. Il dut être redressé afin d’éviter d’entrer en contact avec Bastille Day qui, après avoir été repris sur les talons de C Major, fut chanceux de pouvoir se rapprocher à la corde dans la dernière courbe vu que Recall To Life et King’s Guard avaient délaissé les barres. L’élève de Ramapathee Gujadhur fut incommodé lorsque Recall To Life versa à l’intérieur, mais Bardottier ne se laissa pas intimider et continua à monter aux bras Bastille Day qui coiffa le favori dans les derniers mètres.
S’il avait été rejoint par Brandon Lerena au niveau des 10 victoires après la sixième épreuve, Jeanot Bardottier ne laissa pas passer sa chance pour s’approprier le maillot de leader sur le favori O’Chee Pan qui avait débuté sur une note victorieuse. Ce succès fut plus laborieux que prévu et le jockey mauricien dut sortir le grand jeu pour venir à bout de Darryl Holland sur Freedom. Ce dernier trouva plus rapide au départ, mais il se rapprocha graduellement pour s’emparer de la position tête et corde aux abords du Tombeau Malartic. Ce faisant, il incommoda Deux Fabuleax et par conséquent Acapella qui perdit sa position au profit de O’Chee Pan qui parvint, lui, à se placer à la corde. Joe’s Legacy et Shanghai Kid qui suivaient en file indienne, furent également gênés. Holland plaida coupable sous le Rule 160 A (e) et fut sanctionné dune amende de Rs 35 000. Freedom réduisit l’allure au bas de la descente, forçant Deux Fabuleax — qui n’avait d’autre choix vu qu’il est un onepacer — de quitter les barres. Cela permit au favori de se rapprocher à la corde. Deux Fabuleax aborda la dernière courbe avec un léger avantage sur Freedom, mais Holland connaissant les limites de sa monture avait conservé les réserves pour la ligne droite finale, et il reprit l’avantage sur la monture de David. À l’intérieur, Bardottier se démenait comme un beau diable sur O’Chee Pan et il dut montrer aux bras sur les derniers 50 mètres vu que sa monture se dirigeait sur les barres à l’intérieur. Il prit l’avantage sur Freedom dans les dernières foulées. Shanghai Kid qui s’amena en force entre les deux, dut être repris vu que le passage se referma, ce qui lui coûta probablement la troisième place.