« Je suis conscient des attentes et des défis à relever », a déclaré au Mauricien à la mi-journée, Megh Pillay dont la nomination comme CEO d’Air Mauritius a été entérinée par le conseil d’administration d’Air Mauritius hier.
Megh Pillay, qui retrouve les fonctions qu’il avait quittées en 2005, a exprimé sa reconnaissance aux membres du conseil d’administration qui lui ont fait confiance:  « Il s’agit maintenant de faire un état des lieux avant de s’exprimer sur la ligne à suivre. » Il a toutefois observé qu’il y a un management en place et qu’il ne fera que prendre un train en mouvement. Megh Pillay s’est également dit très touché par les déclarations positives des syndicats, des petits actionnaires de la compagnie ainsi que des décideurs du secteur privé.
Air Mauritius faisait partie des institutions qui opéraient sans un CEO en titre depuis le départ d’André Viljoën en août de l’année dernière. Depuis, le choix du nouveau titulaire a fait l’objet de beaucoup de spéculations. Air Mauritius se retrouvera donc sous les commandes d’un tandem qu’elle avait déjà connu entre 2003 et 2005 : Arjoon Suddhoo comme directeur non exécutif et  Megh Pillay comme CEO.
Megh Pillay a consacré la majeure partie de sa carrière professionnelle à l’administration des corps para-étatiques ou de compagnies gouvernementales. Après avoir été directeur de l’Agricultural Marketing Board, il a été directeur de Mauritius Telecom, avant d’intégrer Air Mauritius. Il  était en poste à la Financial Services Commission pendant une courte période avant de prendre la direction de la State Trading Corporation. Il s’est ensuite lancé dans des engagements personnels. Toutefois, son nom a été cité à plusieurs reprises comme successeur probable d’André Viljoën. L’Opposition, qui réclamait alors le départ de l’ancien directeur de la South African Airways, avait alors évoqué le nom de Megh Pillay comme un « remplaçant idéal ».