Réagissant suite à la conférence de presse du Premier ministre, Pravind Jugnauth, le président du Mouvement Patriotique, Alan Ganoo, estime que « ce rapport est un coup de massue sur la tête du gouvernement ». Selon lui, le gouvernement fait face à un « très grave scandale pire que celui des Amsterdam Boys, qui s’ajoute déjà à la longue liste de scandales depuis l’installation de ce gouvernement », en 2014. « Nous sommes arrivés à un point où le pays a besoin d’un vrai leadership, mais nous constatons l’affaiblissement du gouvernement », dit-il. « La série noire continue car nous avons une série d’éclaboussements et, maintenant, nous en avons avec une ministre et un Deputy Speaker », dit-il, ajoutant que ce rapport « égratigne » ces deux parlementaires.

Pour lui, le rapport de la commission sous le chef juge Lam Shang Leen est « approfondi et mûrement réfléchi ». Le fait que tous deux ont dû démissionner de leur poste, selon le président du MP, « est une indication que le Premier ministre n’a pas eu d’autre choix ». S’il est satisfait que le rapport a été rendu public, Alan Ganoo demande que le document puisse être débattu au Parlement « pour que tous les parlementaires puissent avoir leur mot à dire sur les recommandations », vu qu’un Master Plan est en préparation. « On doit réunir tous les “stakeholders” pour qu’ils puissent donner leurs points de vue », dit-il. Parlant des enquêtes qui suivront après la publication du rapport, il dit s’attendre qu’elles soient faites « en toute indépendance pour que la justice puisse prévaloir ».

Commentant sur la Judicial Review que compte demander le député Sanjeev Teeluckdharry à la Cour suprême, Alan Ganoo avance que « si cette instance ne réagit pas positivement, ce dernier devra démissionner ».