Le Mouvement Patriotique (MP), par le biais d’Alan Ganoo et Neena Ramdenee, est revenu, hier, sur l’assassinat à Gros Cailloux du jeune Ritesh Gobin. Si le premier nommé plaide en faveur d’“un renouvellement de nos valeurs morales”, la présidente de la Commission féminine patriote est d’avis que les drogues interdites ainsi que l’alcool sont “les principales causes de la décadence” actuelle.

Lors de cette conférence samedi dernier, Neena Ramdenee a présenté au nom du MP “ses sincères condoléances à la famille endeuillée” pour ensuite enjoindre ses amis et les membres de la presse à observer une minute de silence en mémoire de la victime. “Doit-on attendre un autre drame pour agir?”, se demande la pharmacienne qui fait le constat que “notre société est gravement malade et des mesures pour éradiquer ses maux laissent à désirer.” Quant à Alan Ganoo, tout en dénonçant cet “acte barbare”, il met l’accent sur l’”urgence d’amender la Child Protection Act.”

Le président du MP cite, afin d’appuyer sa position, quelques extraits émanant des recommandations faites par l’Ombudsperson for Children au ministère de l’Éducation en ce qu’il s’agit de “la recrudescence des abus physiques et sexuels contre les enfants et les femmes et la grossesse précoce chez les adolescentes.” Alan Ganoo plaide également pour des amendements de la Domestic Violence Act afin, dit-il, d’”obliger les voisins des victimes de violences domestiques de rapporter les cas à la police, un concept qui s’apparente à la non-assistance à personne en danger.”  

Autre point abordé hier par Alan Ganoo: les débats au Parlement sur le projet de loi sur la Déclaration des avoirs dans le cadre des réponses données par le PM au député Meea. Selon le chef de file du MP, “les réponses évasives de Pravind Jugnauth qui a dit ne pas savoir quand elle sera appliquée”, démontrent clairement “la volte-face du gouvernement” sur le  sujet. Alan Ganoo en veut pour preuve “le manifeste électoral de Lalians Lepep qui contient une composante sur la Déclaration des avoirs”, rappelant par là-même qu’”en 2003, Maurice avait signé une convention intitulée Nation Convention Against Corruption.” Alan Ganoo dira à l’issue de ce chapitre que la Declaration of Assets Act s’avère primordiale car “elle s’inscrit dans la lignée du Freedom of Information Act qui fera de Maurice un brillante démocratie.” 

Le député du No 14 a fini par évoquer l’absence d’Environment Impact Assessment (EIA) pour la construction d’une jetée et une piste d’atterrissage à Agalega, mettant en garde le gouvernement quant à son “devoir de protéger les paramètres environnementaux et ne plus aller vers ce genre de dérives.”