La CID de Petit-Rivière a eu confirmation hier après-midi que Sylvio Lamoureux, 70 ans, a bel et bien été victime d’un meurtre. L’autopsie a indiqué qu’elle a été tabassée, ayant eu des côtes fracturées, avant d’être étouffée. La police a retrouvé le corps de l’homme près d’une chaise et avait une télé placée sur son dos. Les éléments du Scene of Crime Office (SOCO) ont saisi un couteau retrouvé dans sa bicoque à l’Avenue Bounty, Albion, de même qu’un cellulaire. Les enquêteurs passent au crible ses derniers appels et comptent questionner ses interlocuteurs dans les plus brefs délais. Les soupçons se portent sur ses amis de beuverie, qui ont pour habitude de se rendre chez lui. Le motif de ce meurtre reste à être élucidé. La police ayant retrouvé les effets personnels de la victime intacts dans sa maison, écarte quelque peu la thèse de vol.
Sylvio Lamoureux vivait seul depuis 10 ans dans une petite pièce se trouvant sur un terrain en friche. Le propriétaire des lieux l’a employé comme gardien vu qu’à l’époque, le septuagénaire n’avait nulle part où habiter. Dans sa version à la police d’Albion, il a expliqué qu’il se rend très rarement sur place et ignore qui a bien pu s’en prendre à la victime. Les enquêteurs ont interrogé plusieurs personnes dans le voisinage, mais, à ce matin, il n’y avait toujours pas eu d’interpellation.