La bombe américaine à fragmentation de 500 kg, munie de deux détonateurs, avait été découverte en juin sur un chantier de construction. PHOTO BORIS ROESSLER, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le service de déminage de Francfort en Allemagne a désamorcé dimanche une bombe de la Deuxième guerre mondiale lors d’une opération qui a entraîné l’évacuation de plus de 16.000 habitants et celle du bâtiment de la Banque centrale européenne (BCE), situé dans le périmètre jugé dangereux.

« On a réussi! la bombe de la dernière guerre mondiale a pu être désamorcée. Le plan d’évacuation est levé dans le quartier », ont indiqué les pompiers de la ville sur Twitter, au terme de plusieurs heures d’efforts pour neutraliser l’engin.

Au total, ce sont 16.500 personnes qui ont dû quitter dès 8 heures du matin leur quartier, situé dans l’est de la capitale financière de l’Allemagne : résidents, salariés ou clients d’hôtels.

La bombe américaine à fragmentation de 500 kg, munie de deux détonateurs, avait été découverte en juin sur un chantier de construction.

Tout le bâtiment de la BCE, qui a son siège à Francfort a été évacué, ainsi qu’une zone d’environ un kilomètre autour de la bombe.

Un porte-parole de la BCE a toutefois précisé que l’institution était restée en état de fonctionner durant cette période, les employés de service le dimanche pouvant travailler à distance.

Dès samedi, 25 patients dans le coma d’une maison de retraite médicalisée avaient été transportés dans d’autres hôpitaux de la ville.

Les transports en commun de la zone ont été également détournés. Le zoo de la ville est resté ouvert, les animaux devant toutefois rester dans leurs cages durant le désamorçage.

La ville a offert des abris et des navettes en bus aux résidents qui n’auraient pas de toit pour la journée de dimanche, et pour eux l’entrée dans les musée étaits gratuite.

L’Allemagne a une grande expérience de ce type d’évacuations, des bombes larguées durant la Seconde Guerre mondiale par les Alliés et n’ayant pas explosé étant régulièrement encore découvertes lors de chantiers.

La plus grosse évacuation du genre depuis 1945 a eu lieu en septembre 2017, à Francfort déjà, où une énorme bombe britannique dotée d’une charge explosive de 1,4 tonne avait été retrouvée. Quelque 65.000 habitants avaient alors dû quitter leur domicile.

© AFP