Après une quinzaine de jours flous sur le plan politique au sein de l’Alliance de l’Avenir, après l’arrestation et l’inculpation provisoire par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) de l’ancienne ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee, la cérémonie de prestation de serment des nouveaux ministres, ce matin à la State House, et la composition du nouveau gouvernement de 23 ministres au lieu des 25 avec une répartition des nouvelles responsabilités ministérielles, devront permettre de voir plus clair. Mais la confirmation officielle de Jim Seetaram, député ayant obtenu l’investiture du MSM aux élections générales du 5 mai 2010, en tant que nouveau ministre des Affaires et des Coopératives, en remplacement de Showkatally Soodhun, devrait porter le coup de grâce à l’Alliance de l’Avenir. Le leader du MSM Pravind Jugnauth pourra difficilement digérer l’affront du jeune député Seetaram, qui avait brillé par son absence hier matin, lors d’une réunion des parlementaires du MSM au Sun Trust. Il se trouvait à Clarisse House à ce moment-là (voir texte plus loin). Les deux autres absents étaient Maya Hanoomanjee, qui doit affronter l’ICAC dans le scandale MedPoint, et la Parliamentary Private Secretary Mireille Martin, qui était attendue d’Afrique du Sud, hier soir.
En tout cas, dès la mi-journée d’hier, les dés étaient, semble-t-il, jetés pour l’Alliance de l’Avenir. Alors que le leader du MSM s’adressait brièvement aux journalistes présents au Sun Trust qu’il avait déjà communiqué au PM et leader du Parti travailliste « lezotte raisons d’ordre politique ki in amène démission bann minis MSM », autre que l’affaire Hanoomanjee/ MedPoint, Navin Ramgooglam descendait au Prime Minister’s Office (PMO) pour un ultime tour d’horizon avec ses plus proches collaborateurs. 
Depuis la fin de la semaine écoulée, l’option de la cérémonie de prestation de serment des nouveaux ministres dimanche avec le remaniement avait été arrêtée. La soirée de vendredi avait été consacrée aux consultations avec les principaux concernés et aux permutations rendues nécessaires dans le sillage de la démission des 6 ministres MSM depuis le mardi 26 juillet. 
En début d’après-midi d’hier, une dernière retouche était effectuée à la composition du nouveau gouvernement de 23 ministres au lieu des 25 en fonction depuis les dernières élections générales. Le calendrier menant à la prestation de serment de ce matin établi, Navin Ramgoolam décide de se mettre en contact avec Pravind Jugnauth pour l’informer de ses intentions. Ce détail est révélé par le PM lors de sa déclaration à la presse, qui avait début à 16h07 à la pendule duPMO, mais convoquée pour 15h45.
Les premiers détails qui ont transpiré avancent que Vasant Bunwaree est hors de course pour le portefeuille des Finances. Le vice-PM et leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, se retrouvera avec la lourde responsabilité de mener l’économie mauricienne en cette période de grave crise sur le plan international. Le choix du No 3 du gouvernement aurait été arrêté dès les premiers échanges au retour de mission de Londres et de Paris du PM, même si certains laissaient entendre que Xavier-Luc Duval lorgnait du côté du Tourisme.