Si deux des trois candidats de l’Alliance Lepep étaient déjà connus au No 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Central), en l’occurrence Mahmad Khodabaccus (PMSD) et Rubina Jaddoo (MSM), le troisième, Hossen Atchia, un ancien MMM aujourd’hui au Muvman Liberater (ML), a pris la parole lors d’une réunion rue Volcy Pougnet. L’ancien candidat MMM au No 2 lors du scrutin de 2010 s’en est vivement pris à son ancien colistier Reza Uteem, qui l’aurait « trahi ». Commentant le projet de IIe République, Mahmad Khodabaccus a pour sa part déclaré que « ban kamarad PTr inn konpran danze ki pe get nou pei ki koumadir enn bisiklet san frin ».
« Ant Paul ek Navin, pa kone kisanla pli tret ki so kamarad », a d’emblée lancé le secrétaire général du PMSD, Mahmad Khodabaccus. Qualifiant ses adversaires « d’alliance de vendeurs et de traîtres », il a pointé du doigt Navin Ramgoolam, qui aurait « utilisé » Rashid Beebeejaun pour accéder au poste de Premier ministre et qui, une fois chose faite, « pran li kouma enn soset sal, zet li dan enn kwin e dir li monn fini avek twa mo kontan Popol ».
L’ancien Lord-Maire a critiqué Paul Bérenger pour avoir énuméré plusieurs scandales alors qu’il était dans l’opposition « pou zordi li dir ou ki so gom finn efas tou ! ». Et de rappeler que le PMSD avait soutenu Navin Ramgoolam lorsque le MSM avait quitté le gouvernement. « Navin Ramgoolam aurait été en position de faiblesse si le PMSD l’avait quitté, mais nous n’avions pas voulu cela. Nous avions un idéal. Ramgoolam inn dir Popol pran sa lor plato, vinn PM. » Mahmad Khodabaccus a invité l’assistance « à choisir entre un père sévère, droit et sérieux, ou un leader vagabond », ajoutant : « Nou ena enn travay pou fer, se netway pei ! »
Hossen Atchia, candidat du MMM en 2010 passé au ML, a pour sa part fait une vive sortie contre Reza Uteem, son ancien colistier, qu’il a accusé de lui devoir de l’argent. « Monn dir Bérenger Reza finn pwanyard mwa, tir li met li dan No 3. Linn dir mwa pa kapav akoz li korek ar li. » Le candidat du ML avance qu’il avait, en 2010, proposé d’offrir son salaire aux habitants de Vallée-Pitot s’il était élu « parce que c’est grâce à eux qu’on a ce salaire » et qu’il avait invité Reza Uteem à en faire de même. « Le lendemain, il est venu me voir pour me dire que je n’aurais pas dû dire cela. » Il a aussi critiqué le projet de métro léger, « ki pou koutt Rs 40 miyar me kan ou pou ouver robine, delo napa ».
Rubina Jaddoo, candidate du MSM, est aussi intervenue. « Nou pa kapav pardonn Bérenger pou seki linn fer. Li koup gato SAJ avek enn lamin pou anbet li e avek lamin gos li pe sign kontra trayizon. » Et de poursuivre : « Au MSM, nous ne cherchons pas notre dû, mais travaillons pour l’avancement de notre pays. Ce qui nous intéresse, c’est que nos enfants aient un travail. » Kishan Servansing s’est pour sa part exprimé sur le taux de chômage : « Aster pe koz alokasyon somaz, pe fer ban zen vinn somer profesyonel ! »