Le leader du MSM, Pravind Jugnauth – qui a rencontré hier après-midi le président du Front commun des commerçants Raj Appadu –, a estimé que la question des marchands ambulants était une « priorité » qui méritait toute son attention en tant que leader de l’opposition.
Faisant mention de son projet de transformer Maurice en une “Duty Free Island”, Pravind Jugnauth a déclaré « qu’une fois au pouvoir, notre priorité sera la sécurité et la lutte contre la pauvreté ». Il a critiqué le système de permis à point, qu’un éventuel gouvernement de l’Alliance Lepep comptait revoir. « Il est injuste que les automobilistes soient pénalisés deux fois pour la même peine. Non seulement ils doivent cumuler des points jusqu’à un maximum de 16, mais aussi payer une amende. Or, certaines routes ne sont pas aux normes et causent des problèmes à la population. » Le leader du MSM a finalement souligné que « dissolution ou pas », il avait déjà fait son travail et présenté une série d’interpellations pour mardi.
Raj Appadu s’est, pour sa part, dit très satisfait de sa rencontre. Il a insisté sur la nécessité de mettre bon ordre dans le problème des marchands ambulants, surtout dans la capitale. « Notre priorité est la sécurité et l’ordre. Je suis certain que toute la population souhaite que bon ordre soit mis dans ce secteur », a-t-il dit, avançant son souhait d’une mise en oeuvre du projet de “Duty-free Island”, qui offrirait « de nouvelles possibilités aux commerçants ». Il a sollicité un rendez-vous avec le Premier ministre et compte également rencontrer le leader du MMM, Paul Bérenger, ainsi que le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval.