Sir Anerood Jugnauth a porté une attention particulière au problème d’eau dans le pays, déplorant le fait que Navin Ramgoolam n’en ait pas fait sa priorité pendant ses années de mandats. « Aksion zero, li pe fer pei vinn enn pep modern san delo », a-t-il lancé lors d’un point de presse au Sun Trust building samedi. SAJ a également condamné les propos du Premier ministre à l’égard d’Ameena Gurib-Fakim.
Pour SAJ, la priorité pour le pays reste le problème de pénurie d’eau. « Kan mo ti PM mo ti negosie avek l’Union européenne pou ki nous tir tou bann vie twiyo ek nou ti approche European Investment Bank pou investi ladan. Ramgoolam pendant so mandat li pann fer narien bon en seki konsern delo ek mem la bank ti retire li. Ramgoolam nek fer promesse dan vide ». Il soutient que l’Alliance Lepep, elle, a présenté un programme concret qui apportera des solutions pour ce problème de perdition d’eau tous les ans. « Dan enn premier temps nou pou fer sanz tou twiyo pourri pou pena perdition 50 % delo. Nou pou ousi ogmant kamion sitern pou soulaz tou bann dimounn an difikilte ek pou Bagatelle Dam nou pou fer an sort pou realiz sa proze pli vit posib. Nou pou osi fer atansion a prezerv tou bann rezervoir ek fore pou prezerv konservasion delo ».
Réagissant aux propos de Navin Ramgoolam sur Ameena Gurib-Fakim, SAJ « condamne fermement les propos tenus » et lui demande de « présenter ses excuses à cette dame ». Pour lui, « Navin dernier dimounn pou atak sa madam-la. Navin mem ki vinn dir ou madam bizin reprezante partou, azordi li vinn insilte li […] Li ti dekor madam-la li mem, mo panse ki parski li rekonet so konpetans. Nou fier fer sa madam-la vinn prosin Prezidant la Repiblik. Mo kone ki li pou fer oner e Repiblik Moris e lor plan internasional ». SAJ a conclu en critiquant les deux leaders de l’Alliance PTr/MMM. « Bérenger deranze, Navin mofinn. Enn kote enn zwiser lot kote enn tret ki pou promet diktatir ek instabilite dan pei ».
Le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a tenu à rappeler l’enjeu principal de ces élections, à savoir le projet de IIe République, et a fait part d’une déclaration du Président français François Hollande sur le changement de Constitution où ce dernier évoque le fait qu’« on ne change pas l’ordre constitutionnel d’un pays par intérêt personnel ». « Tou spesialist politik realize ki pena lot rezon pou sanz Konstitision zordi sof pou Navin vinn Prezidan ek gagn liminite ek pou Paul vinn Premier minis ». Par ailleurs, le leader du PMSD soutient qu’il tiendra ses promesses envers les Mauriciens de foi islamique, notamment sur le fait d’« ouvrir une ambassade en Arabie Saoudite et encourager les investissements dans ce pays qui a un potentiel touristique énorme ». Il s’est aussi engagé à donner son indépendance à l’Islamic Cultural Centre et à baisser le prix des billets d’avion pour le pèlerinage du Hadj. S’exprimant sur le manifeste électoral de l’Alliance de l’Unité et de la Modernité, il l’a qualifié de « manifeste kopie kot gouvernman sortan repet mem zafer ki nounn anonse ».
Pravind Jugnauth a quant à lui fait part de « l’enthousiasme de la population envers l’Alliance Lepep dans une logique de changement ». Il devait d’autre part déplorer la « campagne malsaine nou adversaire kot inn trouv plizier cas violence et bann manier pe fer pou interonp bann kongre. Li enn sign de panik de zot par e li montre ki zot pena argiman, zot koumans insilte adverser e fer bann akt antidemokratik pou pertirb nou bann gran rasanbleman ». Il devait aussi déplorer le fait que Paul Bérenger se dit contre les réseaux sociaux « alor ki zot proklam zot l’Alliance de la Modernité […] Erezman ena lespas mediatik ki permet exprim nou libreman ek kot dimounn kapav ekout nou e mem kot sitwayin gagn liberte exprim zot ». Concernant le projet de IIe République, le leader du MSM questionne le fait qu’il n’y a toujours pas de draft bill présenté à cet effet. « Zot fer ferm Parlman ki pann sieze pandan preski 1 an pou travay lor sa. Li enn proze ki pou mark lavi ek lavenir pei a zame me zot mem pa ena kapasite pou prezant enn draft bill pou sa proze-la. Paul ek Navin pe ziss anvi kone kouma zot pou fer pou manz sa gato la zot de ».