La conférence de presse de l’Alliance Lepep ce samedi 1er juin a été dans son ensemble consacré à l’affaire Betamax et au jugement rendu hier par la Cour suprême en faveur de la State Trading Corporation (STC).

« Nous sommes satisfaits du jugement », a confié le ministre du Commerce Ashit Gungah. « Certains politiciens se disent patriotes mais ils priaient pour que la STC perde cette affaire. Nous ne pouvons les laisser jouer avec l’avenir de notre pays ».

Le ministre du Commerce est longuement revenu sur les différentes étapes qu’a connues ce dossier sensible. « Nous avons toujours dit que ce contrat était illégal », a-t-il rappelé. « Le 30 janvier 2015 la décision avait été prise de cesser le transport des produits pétroliers en raison du prix exorbitant ». 

Cette décision a été prise « dans l’intérêt de la population », a affirmé le ministre qui poursuit : « Pena okenn politik vanzans ».

L’Attorney General Manesh Gobin a évoqué les aspects légaux de cette affaire. « Les termes de ce contrat étaient choquants », a-t-il qualifié. « Dimounn pe dir ‘ouf de soulagement pour le contribuable’. Mais en 2009, c’est Xavier-Luc Duval qui avait signé ce contrat ». Pour Maneesh Gobin, « il est clair avec des mots forts que le Full Bench les a condamnés ».

Conséquence, a-t-il ajouté, « nou sant finansie vinn meyer ».