Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a approuvé la liste de sportifs bénéficiaires de l’allocation de haut niveau soumise par le High Level Sports Unit (HLSU) pour la période d’octobre à décembre 2015. Il en ressort que l’athlète Jonathan Drack, spécialiste du triple saut et finaliste aux récents mondiaux de Beijing, a rejoint le boxeur Kennedy St Pierre et les tireurs Fabrice Bauluck et Veejaye (James) Agathe dans la classe mondiale, à l’inverse d’autres sportifs qui ont été déclassés ou enlevés du tableau.
La HLSU tenait le 20 octobre dernier sa dernière réunion. La nouvelle liste est entrée en vigueur à partir du 1er octobre. D’emblée, on constate que l’athlétisme se taille la plus grosse part du gâteau avec 35 bénéficiaires dont le décathlonien Guillaume Thierry, médaillé d’or aux Jeux d’Afrique, soutenu désormais à hauteur de Rs 18 000 (intercontinentale). Par contre, Jessika Rosun (javelot) et le sprinter Jonathan Permal ont été ramenés dans la catégorie continentale, alors que Nicholas Li Yun Fong (marteau) a été nouvellement intégré le groupe continental.
Mais faut-il souligner que les sportifs peuvent être rétrogradés ou promus en se basant sur les sept principaux critères définis par la HLSU. Il arrive aussi que, dans certains cas, ils sont maintenus dans leur catégorie tout en subissant une baisse d’allocation toujours pour rapport aux critères établis. Ceux-ci étant : 1. les minima ; 2. les résultats ; 3. les équipements requis à l’entraînement ; 4. le classement ; 5. le nombre de participants et de pays ; 6. l’âge ; 7. le potentiel à progresser.
Dans la catégorie régionale, Bernard Baptiste (poids), Aurélie Alcindor (400 m), Amélie Anthony (sprint) sont en hausse, percevant chacun désormais un maximum Rs 5 500. Par contre, la médaille d’or d’Antoinette Milazar au marathon aux derniers Jeux des îles lui a valu d’accéder au tableau régional (Rs 4 500).
Quelques badistes sont également promus. Kate Fo Kune intègre le niveau intercontinental (Rs 13 000), alors que Julien Paul, Nicky Cham Lam, nouvellement intégrée, Yeldy Louison (Rs 9 500), Aatish Lubah et Christopher Paul (Rs 6 500) sont désormais mieux lotis dans la catégorie continentale. Sahir Edoo rejoint lui le tableau régional (Rs 3 500).
En boxe, Richarno Colin chute dans la catégorie intercontinentale (Rs 20 000), à l’inverse de Jean-Luc Rosalba qui accède au groupe continental (Rs 6 500), alors que Cédric Oliver er John Colin sont désormais classés en régional (Rs 5 500).
En cyclisme, Yannick Lincoln voit son soutien financier augmenter au plafond maximum de Rs 11 000 dans le groupe continental. Il a été rejoint par Kimberly Lecourt de Billot (nouvelle). Jean-André Rabaye, Olivier Lecourt de Billot, Grégory Rougier-Laganne, Yoan Michel Pirogue et Stewart Pharmasse font leur entrée dans la catégorie régionale.
Aucun changement n’est noté pour les judokates Annabelle Laprovidence, Christina Legentil (intercontinental Rs 13 000), Priscilla Morand (continental Rs 6 500), alors que les nouveaux admis dans le groupe régional sont Pascal Laurent, Kimberly Jean-Pierre, Christina Spéville (Rs 5 5 00), Christopher Carron et Sébastien Perrine (Rs 4 500),
Chez les pongistes, à l’exception d’Akilen Yogarajah qui retombe dans le groupe régional (Rs 5 500), Brian Chan Yook Fo, Allan Arnachellum, Widaad et Wassiim Gukhool sont tous en hausse au niveau régional (Rs 4 500).
En natation, Bradley Vincent (Rs 11 000), Darren Chan Chin Wah (Rs 8 500) sont également en hausse au niveau continental, tout comme Mathieu Marquet en régional (Rs 4 500). Olivier Ah Ching rejoint quant à lui Élodie Poo Cheong dans le groupe régional (Rs 3 500).
Les haltérophiles Emmanuella Labonne, Yvan Pierrot (Rs 18 000) et Roilya Ranaivosoa (Rs 15 000) sont également mieux situés dans le groupe intercontinental, tandis que Shalinee Valaydon quitte cette catégorie pour le niveau continental (Rs 11 000). Yannick Coret a rejoint Cédric Coret dans la partie continental e(Rs 8 500) et l’allocation que perçoit Jonathan Coret chute à Rs 3 500.
S’agissant des handisportifs, leur classification et allocation ont été basées uniquement sur leurs performances aux derniers Jeux des îles. Donc, ils sont été tous classés dans le groupe régional. Mais le MJS a approuvé les recommandations soumises par la HLSU pour l’établissement des minima en athlétisme et natation pour que les propositions faites par des fédérations de handisport en faveur d’autres sportifs qui n’ont pas réalisé des performances aux Jeux des îles soient considérées à l’avenir. Khemraj Naiko a été chargé de consulter les fédérations handisports pour établir les minima qui seront examinés à la prochaine réunion de la HLSU.
Les fédérations de tennis, de taekwondo et de tir à l’arc ne figurent pas dans la charte. Au total, 122 sportifs sont enregistrés, soit 82 hommes et 40 femmes, dont 35 nouvellement admis, 17 retranchés et 31 promus.