Ally Lazer, président de l’Association des Travailleurs Sociaux de Maurice (ATSM) a animé une conférence de presse ce jeudi au centre social Marie Reine de la Paix à Port-Louis, afin de commenter les récentes conclusions des rapports de police concernant l’analyse de certains produits saisis, soupçonnés d’être de la drogue.

Lors de son point de presse, Ally Lazer a évoqué les points suivants : « la disparition des 16 kilos d’héroïne dans l’affaire Navin Kistnah, le cas de Kusraj Lutchigadoo dont les produits saisis – soupçonnés lors de son arrestation d’être des produits illicites – se sont révélé négatif à tout produit prohibé après analyse par le Forensic Science Laboratory, la saisie à Cité Argy à Flacq de produits soupçonnés par la police d’être des substances illicites et qui se sont par la suite révélés être du glucose et du thé à la suite d’analyse. »  Ally Lazer parle de « transformation » en évoquant ces cas.

Il ne comprend pas comment les 16 kg d’héroïne ont disparu et comment le rapport du FSL vient contredire les accusations des policiers qui ont procédé aux arrestations des personnes impliquées. Pour Ally Lazer, la situation est la suivante : « Des magiciens opèrent au sein même de la force policière ». Le syndicaliste ne baissera pas les bras et continuera à mener son combat contre la prolifération de drogue dans le pays.

Après la conférence de presse, le ATSM s’est dirigé devant les casernes pour une manifestation pacifique dans le but de dénoncer « les magiciens et les maldonnes opérés au sein de la force policière ».