Les analystes financiers locaux, agréés du CFA Institute, ont célébré récemment les dix années d’existence de leur association professionnelle : la  Chartered Financial Analysts Society Mauritius. Celle-ci  fait partie d’un réseau mondial de 135 sociétés regroupées au sein du CFA Institute.
 La Chartered Financial Analysts Society Mauritius (CFASM) assure la représentation locale du CFA Institute, et est responsable de la gestion des candidatures locales ainsi que de la délivrance du diplôme CFA. La certification CFA a fini par s’imposer comme une norme dans le domaine de l’investissement, et ce dans le sillage de la mondialisation du marché des capitaux.
La célébration des dix ans de la CFA Society Mauritius a été marquée par la présence de Nitin Mehta, Managing Director du CFA Institute pour les régions Europe, Moyen-Orient et Afrique. Nitin Mehta s’est joint au CFA Institute en 2006, après 10 ans passés chez Henderson Global Investors, un gestionnaire de fonds basé à Londres. Auparavant, il avait occupé plusieurs postes à responsabilité au sein de sociétés d’investissements, dont Quorum Capital Management, une subsidiaire de New  ork Life basée à Londres. Nitin Mehta a effectué une visite de deux jours à Maurice. L’occasion notamment de rencontrer le gouverneur de la Banque de Maurice, des directeurs parmi les plus influents de la place financière, dont ceux de la MCB, de GML, de PWC, d’Anglo Mauritius Assurance, de la Standard Chartered Bank, du BSP Group of Companies et du groupe Swan.
Lors d’une soirée de gala organisée par la CFFASM, Nitin Mehta est intervenu sur le thème de l’avenir de la finance. De son côté, le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international Arvin Boolell a, lui, parlé de Maurice en tant que « plateforme privilégiée servant l’Afrique ». Quant à Rama Sithanen, président de l’International Financial Services (IFS) – également présent –, il a axé son intervention sur l’avenir de la place financière mauricienne. Nitin Mehta a indiqué que la CFASM a été incorporée il y a dix ans afin que la société devienne la « championne » du secteur des investissements et qu’elle contribue à la promotion de l’éthique et à l’éducation financière à Maurice. Il s’est félicité de la réussite de la société, estimant que celle-ci est le fruit du travail des responsables du comité directeur et des membres. « L’avenir des services financiers est entre de bonnes mains », a-t-il ajouté.  
La CFASM comprend une cinquantaine de membres ainsi que 37 experts en analyse financière. Ces derniers doivent respecter des normes professionnelles et faire montre d’excellence à travers une grande maîtrise des questions financières. A travers son adhésion au CFA Institute, la branche locale bénéficie d’une dizaine de bourses d’étude.
Randhir Mannick, président de la CFASM, a remercié tous les membres de l’équipe de direction de l’organisation pour leur soutien et leur dynamisme. « Nous poursuivrons nos efforts pour que nous restions les champions et les défenseurs du développement du secteur des investissements dans l’île », a-t-il souligné. Depuis sa création, en 1963, la certification CFA est devenue une référence en matière de formation en finance. Elle valide l’acquisition d’un minimum de quatre années de compétences professionnelles de haut niveau ainsi qu’un respect éprouvé des codes déontologiques et des normes de conduite professionnelle.   
Par ailleurs, la CFASM a accueilli six nouveaux analystes certifiés : Koraisha Jeewoot, Rajeev Hasnah, Shanaka Katuwawala, Nousher Sait, Christopher Li Ying et Graig Batsirai Bandason. Nitin Mehta a annoncé qu’il compte appuyer les efforts de la branche locale pour promouvoir davantage la certification des professionnels mauriciens et oeuvrer en faveur du renforcement des capacités dans la région. Il souhaite par ailleurs collaborer avec les régulateurs du pays de la région afin de générer une meilleure sensibilisation des opérateurs économiques à la bonne gouvernance et l’éthique.