Un homme s’est suicidé en se jetant du toit de la Grande mosquée à La Mecque, un acte rare dans ce premier lieu saint de l’islam en Arabie saoudite.

Samedi, l’agence de presse officielle Spa, citant la police, a rapporté qu’un « ressortissant étranger » s’était suicidé vendredi soir dans cette ville de l’ouest du royaume, sans préciser sa nationalité.

Si de tels actes sont rares, ce n’est pas le premier cas de suicide à La Mecque, berceau de l’islam, qui comme les autres religions monothéistes interdit de se donner la mort.

« Un ressortissant étranger s’est jeté hier (vendredi) soir du toit de la Grande mosquée à La Mecque. Il est mort sur le coup », a indiqué la police.

Le corps a été transporté à l’hôpital en attendant les résultats de l’enquête « pour connaître l’identité de la victime, les raisons de son acte et comprendre comment il a pu le commettre malgré l’existence d’une clôture métallique de protection installée autour du toit », selon la même source.

L’an dernier, un Saoudien a tenté de s’immoler par le feu devant la Kaaba à La Mecque, avant d’en être empêché par les forces de sécurité.

Chaque année, des millions de musulmans du monde entier se rendent à La Mecque et à Médine, le deuxième lieu saint de l’islam, pour effectuer le grand pèlerinage (hajj) qui se tient à des dates spécifiques ou le petit pèlerinage (Omra), qui peut être accompli à n’importe quel moment de l’année.

-AFP