Une nouvelle société, Everstone Ltd, opérant à Rose-Hill, est venue s’ajouter, ce matin, à la longue liste de compagnies faisant l’objet d’enquête de la part du Central CID dans le cadre des Ponzi Schemes. En effet, les tentatives en vue de retracer le principal promoteur de cette entité ont été vaines car selon les dernières informations disponibles, il se trouverait actuellement à Singapour. Les limiers des ACP Heman Jangi et Pregassen Vuddamalay ont démarré l’enquête sur la Nirvi Management Co LTD et le Lotus Fund Ltd, dont les permis d’opération ont été enlevés par la Financial Services Commission (FSC) depuis déjà une dizaine de jours.
En fin de matinée, l’épouse de Me Zakir Mohamed a débarqué au QG du Central CID en compagnie de Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, pour une déposition en tant que plaignante. Pour sa part, Marjorie Bazerque, qui a été hospitalisée durant le week-end, tente un coup de poker ce matin devant le tribunal de Port-Louis avec une motion pour un Variation Order pour lever son interdiction de quitter le pays pour des traitements médicaux en France.
Après White Dot International Consultancy Co Ltd, Sunkai Co Ltd ou Hélène & Partners, trois autres sociétés font l’objet d’enquêtes formelles du Central CID en ce début de semaine. Parmi l’on retrouve Everstone Co Ltd, une compagnie opérant à Rose-Hill. Ce dossier ferait partie de l’opération de nettoyage de grande envergure entamée ce mois-ci par la FSC après une période de tergiversations et d’hésitations.
À la mi-journée, très peu d’indications étaient disponibles quant au montant du préjudice causé à des clients de cette compagnie. Néanmoins, depuis ce matin, un des canvassers de la société Everstone est entendu Under Warning par la police au sujet des opérations et des fonds collectés auprès des clients ciblés.
Le seul élément tangible est que les démarches entreprises par les limiers du Central CID en vue de retrouver les traces du principal promoteur ont été vaines jusqu’ici. Des sources officieuses indiquent que le directeur exécutif d’Everstone aurait déjà quitté le pays sans aucune inquiétude comme ce fut le cas pour Razala Johur de White Dot Consultancy Co Ltd ou encore Dominique Narsoomamode de Sunkai Co Ltd et présenté comme étant très proche d’un ancien responsable d’une banque commerciale.
Le promoteur d’Everstone aurait déjà pris l’avion à destination de Singapour. Les enquêteurs du Central CID comptent consulter les fichiers de départ au Passport and Immigration Office (PIO) pour la confirmation de ce détail avant de décider de la marche à suivre. En marge des démarches en vue d’émettre un mandat d’arrêt sur le plan international, un Notice a été transmis aux services du PIO au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport en vue de son arrestation dès son retour au pays à n’importe quel moment.
Audit Trail
Le Central CID a initié également ce matin une enquête sur les opérations de Nirvi Management Co Ltd et le Lotus Fund, dont les permis d’opération ont été annulés par la FSC pour mauvaise administration et abus. Un administrateur, en la personne de Xavier Koenig, a été nommé pour prendre le relais et effectuer un audit trail des fonds recueillis auprès des clients, soit presque Rs 1 milliard.
Ce matin, une manager de Lotus Fund, Anshana Sobrun, a été entendue par les enquêteurs du Central CID en compagnie de son homme de loi, Me Dawoodharree. Satisfaits des explications fournies et du rôle de moindre importance dans la gestion des affaires du Lotus Fund de cette manager, les membres du Central CID l’ont laissée rentrer chez elle sans être inquiétée outre mesure.
Toujours à la mi-journée, Me Yousuf Mohamed, accompagnée de l’épouse de Me Zakir Mohamed, est arrivé aux Casernes centrales. Celle-ci a passé moins d’un quart d’heure dans les locaux du Central CID avec très peu d’informations transpirant au sujet cette présence aux Casernes centrales. En quittant les locaux de la police, Me Mohamed a tenu à rappeler aux photographes de presse et aux journalistes : « Attention ! Attention ! Elle (l’épouse de Me Zakir Mohamed) n’est pas accusée. Elle est venue en tant que plaignante. »
Marjorie Bazerque, celle qui a entraîné Me Zakir Mohamed dans les dédales de Je T’Aime Marketing Co Ltd, a engagé des procédures devant le tribunal de Port-Louis pour obtenir l’autorisation de se rendre en France pour des soins médicaux. La motion, qui devait être entendue ce matin devant les instances judiciaires appropriées, sera débattue dans deux semaines. Une Interdiction to Departure a été logée contre cette directrice de Je T’Aime Marketing Co Ltd depuis sa remise en liberté provisoire le jeudi 11 avril dernier.
Le cas de Marjorie Bazerque s’est cependant aggravé depuis jeudi dernier, avec son arrestation dans la nouvelle enquête de la police sur les opérations illicites d’Emidore Trading Co Ltd. Mais pour l’instant, son interrogatoire de même que celui de son partenaire, Dominique Appajee, est en panne. Ces deux suspects ont été admis à l’hôpital suite à des malaises durant le week-end.
L’enquête sur les affaires de Sunkai Co Ltd de Bimla Ramloll a débouché sur une nouvelle arrestation, celle du policier Shailendra Ramkissoon, qui a passé la nuit d’hier à ce matin en cellule. Il a été inculpé provisoirement de Conspiracy to Defraud vu qu’il gérait un portfolio de l’ordre de Rs 10 millions. Son frère, également policier, a déjà été accusé du même délit par le Central CID.