En ce début de semaine, l’enquête du central CID sur les arnaques financières avec un préjudice de plus de Rs 1 milliard incrimine quatre nouvelles sociétés. D’abord, les promoteurs de GN Wealth Management, Marjorie Nadine Sobhy, et de Hélène Partners, Gabriel Carl Mico Hélène, ont été placés en détention policière depuis hier après-midi. Ceux de Nirvi Management Co Ltd et de Lotus Fund, dont les permis d’opération ont été annulés par la Financial Services Commission (FSC) la semaine dernière, sont attendus incessamment aux Casernes centrales pour interrogatoires Under Warning. D’autre part, d’autres arrestations sont intervenues dans les cas de White Dot International Consultancy Limited et de Sunkai Co Ltd.
Travaillant en étroite collaboration avec les limiers affectés à l’Assets Forfeiture Office sous le contrôle du Directeur des Poursuites Publiques, le Central CID a effectué deux descentes des lieux. D’abord dans les locaux de Wealth Management à Rose-Hill où les enquêteurs ont procédé à la saisie de toute une série de documents et de fichiers informatiques susceptibles de confirmer que cette société est engagée dans le même type d’activités de collecte de fonds contre des taux d’intérêts extrêmement rémunérateurs.
Un exercice préliminaire entrepris sur la base de la documentation en possession de la police indique que le montant des fonds collectés par Wealth Management de ses clients varierait entre Rs 30 millions et Rs 50 millions. Deux des responsables de cette société, Marie Marjorie Nadine Sobhy, 35 ans, et Rudraduth Ramrekha, qui ont retenu les services de Me Siddartha Hawoldar, ont été longuement entendus par les hommes du tandem Vuddamalay/Jangi hier après-midi. Ils devront comparaître devant le tribunal de Rose-Hill pour leurs inculpations provisoires.
D’autre part, Hélène Partners, avec un chiffre d’affaires de Rs 20 millions représentant les placements effectués par des clients, semble être une affaire de famille. En effet, le père Gabriel Carl Mico Hélène, 55 ans, habitant Pointe-aux-Sables, a été embarqué par le Central CID en compagnie de ses deux filles, Rebecca et Lucinda. Ces deux dernières ont pu rentrer chez elles sans être inquiétées par le Central CID après leurs interrogatoires hier après-midi.
Gabriel Carl Mico Hélène a fait comprendre qu’il ne consignera de déposition ou encore ne répondra aux questions des limiers du Central CID qu’en présence de son homme de loi. Il a été maintenu en détention policière en prévision de sa comparution devant le tribunal de Port-Louis pour son inculpation provisoire aujourd’hui.
Audit Trail
En ce début de semaine, les enquêteurs aux Casernes centrales étaient en attente des compléments d’informations en provenance de la Financial Services Commission pour assigner à interrogatoires les responsables de Nirvi Management Co Ltd et Lotus Fund avec des fonds de roulement de l’ordre de Rs 1 milliard. Ces deux sociétés, qui sont engagées dans le secteur de l’immobilier de standing, ont vu leurs permis d’opérations être annulés officiellement au cours de la semaine dernière.
La FSC soupçonne ces deux compagnies de s’être engagées dans des opérations non-conformes à leurs licences. Un administrateur a été nommé par la FSC pour initier un Audit Trail des fonds placés par des clients et tenter de recouvrer ces montants à être distribués subséquemment aux concernés. Les représentants de ces deux compagnies de même que ceux de A & A Construction et de A & A Marketing sont attendus aux Casernes centrales en cours de semaine pour des interrogatoires et inculpations provisoires.
Dans le cas de White Dot International Consultancy Co Ltd, les efforts du Central CID ont fini par payer. L’un des plus proches collaborateurs du cerveau présumé Arun Mossuddee a été appréhendé hier. Dayanand Toolsee, 70 ans, un ancien Assistant Accountant General, a été placé en détention provisoire en fin de journée. La police aurait également procédé à la saisie d’une importante somme d’argent lors de cette opération de même que des documents compromettants. Le chiffre de Rs 500 000 est cité dans certains milieux.
L’interrogatoire de Dayanand Toolsee s’avère être une étape déterminante pour mieux apprécier les dessous des opérations de White Dot International Consultancy Co Ltd. Cet ancien Assistant Accountant General affecté au ministère des Finances aurait été l’homme derrière l’incorporation de ces 18 filiales recensées jusqu’ici au nom d’Arun Mossuddee. Il sera traduit en Cour aujourd’hui sous une accusation provisoire de « conspiracy to defraud ».
Alors que le pasteur Vijay Appadoo a retrouvé la liberté provisoire contre une caution de Rs 100 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 200 000, un autre policier, Hurryvan Ramkissoon, canvasser de Sunkai Co Ltd de Bimla Ramloll, alias Mme Kaba, a passé la nuit en cellule policière. Il est accusé d’avoir sous son contrôle un portefeuille de 46 clients.
Le nom de ce policier ainsi que ceux d’autres encore, soit au nombre de 90, a été balancé par l’ex-policier Rambharuth lors de son interrogatoire la semaine dernière. Le policier Ramkissoon devra être inculpé provisoirement en cours de journée.
L’enquête du central CID suit son cours avec d’autres arrestations à venir.