« Ne laissez personne jouer avec vos triples. » C’est avec ces mots que Arvin Boolell a entamé son allocution lors d’un congrès à La Source, Quatre-Bornes le vendredi 18 octobre.

Pour ce dernier, l’Alliance Nationale combat un adversaire qui « lespri pe saviré face à la fin pe approse ». De ce fait, Arvin encourage le peuple à faire le bon choix sans prendre en compte la communauté.

Arvin Boolell fait état de « beaucoup d’argent qui circule en ce moment pour influencer l’électorat ». « Le pouvoir doit retourner au peuple, ce n’est pas à une famille de décider ». Et d’ajouter, « Faites confiance à Navin Ramgoolam ».

Pour Rama Sithanen, il est évident que « le vent a tourné, car l’électorat se tourne en faveur de l’Alliance Nationale », selon son constat sur le terrain. Il critique sévèrement le gouvernement sortant qui dit-il, « a enchaîné fiasco après fiasco ».

La fraude, la corruption, le népotisme, le favoritisme, l’économie en panne sont les caractéristiques du gouvernement sortant selon Sithanen. Le candidat de l’Alliance Nationale au no 18 encourage la population à « nettoyer et met dehor sa gouvernma la ». Rama Sithanen met en garde contre les ‘deep fake news’ que fait circuler l’Alliance Morisien.

« Aujourd’hui tout le monde sait qui est le favori aux élections. Ne gaspillez pas vote, venez avec l’équipe gagnante », a déclaré Xavier Duval, qui a aussi pris la parole ce vendredi.

Il a épluché à La Source, le « track record » du gouvernement sortant, citant l’affaire BAI, l’inaction du gouvernement face à la violence domestique, entre autres. Xavier Duval dit prendre l’engagement d’un « zéro tolérance » contre la violence domestique. 

Xavier Duval indique que sur l’estrade ce soir, aucun des candidats n’a eu de problèmes de corruption ou de fraude. Il affirme qu’il, pour répondre aux rumeurs qu’il n’y a aucun problème au sein de l’alliance Nationale. Il fait ainsi appel pour une campagne civilisée sans céder aux provocations.