Avec sa caméra, il voyage et effectue des rencontres. En compagnie de son Canon, il explore les territoires inconnus d’Afrique. Du Kenya à Zanzibar, en passant par la Namibie, Arvind Mattardeen part à l’aventure grâce à son entreprise, Hysteria Prod. Il filme, prend des clichés et dévoile des prises de vue en s’inspirant des plus grands producteurs.
“Ma caméra m’emmène là où les livres ne m’ont jamais emmené”, confie Arvind Mattardeen. En dix ans, son parcours à la tête d’Hysteria Productions a permis à cet habitant de Bois Chéri de voyager et de faire de belles rencontres.
Des reportages sur la wild life à ceux sur les sports extrêmes et les événements mettant en avant les deejays internationaux, Arvind Mattardeen a à son portfolio une palette de vidéos qui s’inspirent des productions de ses idoles, Michael Bay, James Cameron ou encore Quentin Tarantino.
Sa technique pour la production de vidéos : les couleurs. “Lorsque j’édite mes shootings, j’accorde une attention particulière à la couleur. Parce que j’estime que cela attire les spectateurs. Les couleurs attirent et captivent l’attention de celui qui regarde. Je choisis aussi le son minutieusement”, précise le producteur.