Le procès intenté à Navin Dhurry pour le meurtre d’Asha Ramchurn, née Baboolall, qui était âgée de 25 ans au moment des faits, s’est poursuivi en Cour d’assises hier. La cousine de Navin Dhurry, qui, selon la première déposition de l’accusé, serait celle qui lui avait remis le numéro de téléphone de la victime, a été confrontée à la déposition de celui-ci. Le procès a été ajourné à lundi prochain.
Le crime a été commis le 25 mars 2009, à Wooton. Navin Dhurry, ex-infirmier à l’hôpital ENT, a plaidé non coupable de la charge retenue contre lui et fait face à un panel de jurés composé d’hommes uniquement. Lors d’une précédente séance, le sergent de police à la retraite Johnny Vincent avait lu les deux versions de l’accusé en cour. Dans la première version, Navin Dhurry avait expliqué que quelques mois avant le drame, c’est sa cousine qui lui avait remis le numéro de téléphone de la victime. Selon Navin Dhurry, sa cousine l’aurait appelé pour lui dire que son époux Sanjeev Muhun entretenait une liaison avec Asha Ramchurn. Navin Dhurry aurait alors commencé à envoyer des textos à Asha Ramchurn, en se faisant passer pour un dénommé Rajiv Beeharry, un employé de banque. Navin Dhurry lui avait fait croire qu’il pouvait lui faciliter sa demande d’emprunt de Rs 125 000 à la banque, afin qu’elle puisse ouvrir un salon de coiffure. Or, Navin dhurry n’avait qu’une envie : assouvir ses pulsions sexuelles. Il emmènera la victime dans un champ de cannes à Wooton où il tentera de la violer. Durant la lutte, Navin Dhurry se saisira d’une pierre et lui assènera des coups violents à la tête.
Dans la deuxième version, Navin Dhurry relate qu’il avait reçu un appel de sa cousine lui disant que Sanjeev Muhun avait des ennuis. Les deux hommes se seraient alors rencontrés à Piton-du-Milieu où Sanjeev Muhun lui aurait dit qu’il avait tué la victime parce qu’elle le trompait. Navin Dhurry devait indiquer dans sa déposition qu’il avait accepté la proposition de Sanjeev Muhun de se faire passer pour le meurtrier.
La cousine de Navin Dhurry, lors de son audition en cour, a déclaré qu’elle a su que son mari, Sanjeev Muhun, entretenait une liaison avec Asha Ramchurn en fouillant dans son téléphone portable. Elle a déclaré qu’elle en avait parlé à son mari et qu’elle avait même eu des échanges au téléphone avec Asha Ramchurn pour éclaircir les choses. Contre-interrogée par Me Assad Peeroo, l’homme de loi de l’accusé, elle a nié avoir fait une quelconque demande à Navin Dhurry pour qu’il se fasse passer pour le meurtrier. Après la déposition de la cousine de l’accusé, se sera au tour de Sanjeev Muhun de venir témoigner en cour, lors de la reprise du procès lundi.