L’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) a finalisé hier après-midi la sélection mauricienne qui participera à la 20e édition des Championnats d’Afrique prévus du 22 au 26 juin à Durban. Ils seront 15 athlètes, dont 14 ayant satisfait les minima, à faire le saut en Afrique du Sud pour participer à cet événement qui promet assurément d’être très relevé cette année en raison de la qualification olympique.
Ce sera la dernière occasion pour les prétendants de décrocher le précieux sésame avant la date fatidique du 4 juillet qui s’impose comme le dernier délai, nous rappelle le président de l’AMA, Vivian Gungaram. « À l’exception de Mohammad Dookun, inscrit aux 800 m et 1500 m, tous les autres sélectionnés ont réalisé les minima dans l’une ou l’autre épreuve où ils ont été inscrits, en sprint notamment. Pour Dookun, il est un fait qu’il est en grande forme et en progression. Nous avons décidé de le sélectionner en sachant bien qu’il trouvera une bonne opposition pour se surpasser, soit au 800 m ou au 1500 m », précise-t-il. Par contre, Julien Meunier (sprint) et Prisca Manikion (marche), qui avaient été présélectionnés n,e font pas partie du groupe.
Outre Mohammad Dookun, les sélectionnés sont Joanilla Janvier, Aurélie Alcindor, Jessika Rosun, Vanessa Collin, Mélissa Arlanda, Astridge Samoisy, Nancy Cheekoussen (dames), Jonathan Permal, Bernard Baptiste, Guillaume Thierry, Fabrice Rajah, Jérôme Caprice et Jonathan Drack.
Jonathan Permal rentre aujourd’hui d’une tournée de six semaines en France avec les sprinters du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam). Le sprinter, qui court toujours après la qualification olympique au 200 m, ne s’est pas aligné aux Championnats de Lorraine à Lunéville le week-end dernier au 200 m, à l’inverse de Julien Meunier (21″56), CaroleTsitsi Mahachi (25″16) et Mohamed Abukhousa (21″78), avise leur coach Stephan Buckland. Par contre, il a couru le 10 juin (vendredi) à Colmar où il a été crédité de 10″51 au 100 m (2e vt +0,4 m/s) et 21″08 au 200 m (2e vt +1,7 m/s). Engagé aux mêmes épreuves, Meunier a terminé 5e en 10″66 et 6e en 21″41.
Cette tournée en France n’aura visiblement pas été profitable aux deux sprinters mauriciens cette année, contrairement aux sprinters étrangers du Ciam qui ont progressé pour se retrouver, certains, aux portes d’une qualification olympique, souligne Stephan Buckland. « Mosito Lehata (Lesotho) s’est déjà qualifié aux 100-200 m, Phumlile Ndzinisa (Swaziland) se situe à environ 0”03 de la qualification au 100m et 0”20 au 200 m, alors que Viviane Mills (Ghana) en est à quelques centièmes au 400 m dames. À Durban, ils devraient réussir. Donc, il ne restera plus que Jonathan Permal. Durban sera sa dernière chance », observe-t-il.
Si en France les deux sprinters mauriciens n’ont pu obtenir des meetings de haut niveau pour valider leur qualification (Permal pour Rio et Meunier pour Durban), « c’est parce qu’ils n’ont pas de bonnes références chronométriques pour se trouver des agents afin d’être inscrits aux meetings plus relevés que ceux qu’ils ont pu obtenir. Donc, le problème, c’est leur niveau. Il faut qu’ils progressent pour accéder aux bons meetings », explique le coach.    
À bien y voir, même les lanceurs sont restés dans l’ensemble dans leurs limites lors de leur récent stage en France, à l’exception de Bernard Baptiste, remarque également Vivian Gungaram. « Les conditions climatiques n’étaient pas toujours idéales, mais c’était le cas pour tout le monde. Certains d’entre eux, Bernard Baptiste et les lanceurs du Ciam notamment, ont quand même réalisé de bonnes performances. On attend donc Durban pour voir les autres confirmer leur sélection. »
La délégation mauricienne, forte de quinze membres, sera dirigée par Louise Brunette et comportera également l’entraîneur national des lancers, Joël Sévère, ainsi que les entraîneurs du Ciam Stephan Buckland (sprint) et l’Ukrainien Oleksandr Nevskyy « qui vont prêter main forte à la sélection », précise Vivian Gungaram. Il sera lui-même délégué technique de la CAA à l’événement. Par contre, Anand Sukhraj a été désigné pour la première fois par la CAA, Chief ITO (Officiel technique international) des Championnats d’Afrique. Il fera le déplacement avec Mookesh Zola (chef juge des épreuves de marche) et Géraldine Lecluse Ameer (annonciatrice d’épreuves au micro).
Anand Sukhraj avait également officié en tant qu’ITO aux JO de Londres en 2012, aux Jeux d’Afrique 2011 à Maputo et aux Jeux d’Afrique Jeunes au Botwana. La délégation mauricienne s’envole le 20 juin.