L’Association mauricienne d’athlétisme visait 12 médailles d’or à ces Jeux et au final, elle décroche six de plus. Une très grosse satisfaction pour toute l’équipe d’athlétisme, qui passe tout près de son record de 2003. Au niveau du handisport également, Maurice a fait forte impression en s’offrant une bonne majorité des médailles mises en jeu, soit 12.
Les athlètes mauriciens ont fait fort lors de ces 10es JIOI. Ils ont d’ailleurs marqué leur territoire dès la première journée de compétition de lundi au stade Germain-Comarmond à Bambous. Le ton étant donné d’entrée avec dix médailles d’or au compteur, dont quatre en handisport. Ce qu’on retiendra de cette première journée, c’est ce titre sur la distance reine (100m), dont le dernier remonte à 2011 aux Seychelles. En bon capitaine de la sélection masculine, Jonathan Bardottier a remis les pendules à l’heure. Idem pour la capitaine chez les dames qui, au terme du concours du javelot, a remporté sa deuxième médaille d’or après les Jeux 2015.
Comment ne pas évoquer les deux triplés mauriciens réalisés au cours de cette compétition. Jonathan Drack et les Rodriguais Alexandre Gentil et Dezardin Prosper ont d’abord écrit leurs noms dans l’histoire au triple saut, avant que ce même Drack ne remporte l’or à la longueur devant Adel Cupidon et Thierry Nadal. Cela, 40 ans après le triplé à la longueur masculine (Vivian Rivière, Patrick Stanley et Jean Chelin) à La Réunion et quatre ans après le javelot féminin (Jessika Rosun, Vanessa Colin et Bernadette Perrine) à La Réunion toujours. On retiendra aussi le doublé de la Rodriguaise Estèle Louis au poids et au disque après, tenez-vous bien, une coupure de huit ans. Doublé également pour Jonathan Drack à la longueur et au triple saut. Quatre ans plus tôt, il avait remporté l’or au triple saut à St Paul.
On citera le doublé 2015-19 de Bernard Baptiste, recordman du poids (18,35m), et le rachat du recordman national du 1500m, Mohamad Dookun, après la médaille de bronze de 2015. Que dire aussi de cette jeune garde qui n’a pas manqué de nous surprendre, à l’image de Jérémie Lararaudeuse, intraitable sur 110m malgré ses 18 ans et sa première année juniors. Samuel Vielleuse a lui surpris en remportant le 800m. Mais s’il y a bien une athlète qui a émerveillé tout le peuple mauricien, c’est bien Antoinette Milazar. Certes, elle a terminé deuxième au 10 000m, mais son courage, à 45 ans, mérite qu’on lui attribue la médaille d’or du mérite. Cela, même si elle n’a pu conserver sa médaille d’or au semi-marathon en terminant au pied du podium.
Les handisportifs
irréprochables aussi
D’autre part, on aura aussi vu des handisportifs en haut de l’affiche au cours des cinq jours de compétitions, à commencer par le sympathique Jean-Vincent Duval chez les sourds. Après ses doublés longueur-200m en 2011 et 2015, il a remporté la longueur, la seule épreuve dans laquelle il était engagé. L’autre image forte de ces Jeux demeure ce 1500m fauteuil exécuté par le porte-drapeau du Club Maurice, Noemi Alphonse. Elle qui roule régulièrement dans des compétitions internationales, a démontré toute sa classe en écrasant ses adversaires. Une victoire au parfum très particulier, quand on pense qu’elle n’avait pas participé aux Jeux de 2015 et que la médaille d’or, elle l’a remportée devant ses parents et son public.
L’expérimenté Cédric Ravet, déjà vainqueur à La Réunion au 1500m fauteuil, n’a fait que confirmer tout le bien qu’on pensait de lui. Idem pour Jean-François Sénèque au lancer du poids dans la catégorie réservée aux personnes souffrant de déficience intellectuelle. Au même registre, on retrouve Ashley Telvave qui a non seulement confirmé au 800m, mais aussi sur 100m et à la longueur. Les Rodriguais Brigilla Clair (poids) et Eddy Capdor (100m) ont également brillé, tout comme Anndora Asaun au 100m non-voyant, tout comme en 2015. Soulignons la toute première médaille d’or mauricienne au 200m sourds aux JIOI, remportée par Shleysha Lokheeram, autrefois la priorité des Malgaches, selon l’entraîneur national, Giovanni Sylvio.

Les médaillés d’or

Hommes
100m : Jonathan Bardottier (10″64), 110m haies : Jérémie Lararaudeuse (14″63), 1500m : Mohamad Dookun (3’56″69), triple saut : Jonathan Drack (16,51m), disque: Christopher Sophie (52,03m), marteau : Nicholas Li Yu Fong (60,72m), 200 m : Jonathan Bardotier (21″78), 800 m : Samuel Vielleuse (1’55″00), 10 000m : Jérôme Caprice (46’55″14), Poids : Bernard Baptiste (17,87m), décathlon : Fabrice Rajah (6 227 points), longueur : Jonathan Drack (7,61m),
Dames
Poids : Estelle Louis (12,75), javelot : Jessika Rosun (52,36m), triple saut : Liliane Potiron (12,57m), 5 000m marche : Prisca Manikion (26’44″53), disque : Estelle Louis (41,78m), marteau : Juliane Clair (51″09)

Handisports
Hommes
100m sport adapté : Eddy Capdor (11″80), longueur sourds : Jean-Vincent Duval (6,44m), poids sport adapté : 1. Jean-François Sénèque (9,92m), longueur sport adapté: 1. Denovan Rabaye (6,55m), 200 m sourds : Evans Moothen (26″06), 1500m fauteuil : Cédric Ravet (3’45″80)
Dames
100m sport adapté : Ashley Telvave (15″13), 100m non-voyants : Anndora Asaun (14″56), poids sport adapté : 1. Brigilla Clair (11,30m), 200m sourds : 1. Shleysha Lokheeram (29″48), longueur dames: 1. Ashley Telvave (4,22m), 800m : Ashley Telvave (2’49″57)