Le 400 m haies masculin et le 200 m féminin sont les deux épreuves qui ont retenu l’attention samedi lors des championnats nationaux d’athlétisme cadets tenus au stade Germain-Comarmond à Bambous. Elles ont sacré en effet les deux meilleurs athlètes de la compétition, en l’occurrence Orwin Émilien (Cpe Warrriors), auteur d’un nouveau record de la catégorie en 53”80, et la Rodriguaise Amélie Anthony, qui signa un chrono de 26”02.
Ces championnats cadets, qui surviennent à huit jours du rendez-vous cadets d’Afrique australe prévu le 27 courant à Hararé, auront permis aux prétendants de peaufiner leur préparation. Car six athlètes effectueront le déplacement ce vendredi (voir plus loin). Mais cette mise en jambes a été plus profitable à Orwin Émilien, qui s’est surpassé au 400 m haies, grignotant 0”08 de sa propre marque nationale.
On se souvient qu’il avait fait parler de lui l’année dernière aux mondiaux cadets de Lille (France) où il avait amélioré à deux reprises ce même record. La première fois en quarts de finale en le portant de 54”02 à 53”90 et la seconde fois en demi-finales lorsqu’il fut crédité de 53”88.
Par contre, le mois dernier, il avait été disqualifié pour faux départ lors du meeting international tenu sur cette même piste à Bambous. On peut donc dire que ce record est bien plus qu’une consolation, d’autant que l’an dernier il avait pris la 3e place au meeting international (avril) en 57”01.
« C’est la confirmation qu’on attendait et avec ce chrono je crois qu’il se situe amplement parmi les meilleurs Européens de sa catégorie », se félicite son coach, Frankie Lebon. Avant d’ajouter : « Il n’a pas encore atteint son top. Il faut attendre juin-juillet. D’ici là, espérons qu’il va continuer à monter progressivement en puissance. Il pourrait aussi battre le record national du 400 m plat (ndlr : 48”43 réalisées en juillet 2012 par Jean-François Degrâce en Afrique du Sud). »
De son côté, la Rodriguaise Amélie Anthony a émergé au 200 m dames, prenant sa revanche aux dépens de Jessica Marie (Médine), qui l’avait dominée auparavant sur la ligne droite. Mais c’est celle-ci a été retenue pour les championnats cadets d’Afrique australe en tant qu’unique élément féminin de l’équipe.
D’autres athlètes ont aussi pointé le bout du nez samedi. La minime Céline Marc, toujours égale à elle-même, a démontré à nouveau ses bonnes dispositions en battant pour la troisième fois en une semaine le record national minimes du 100 m haies. Elle effaça cette fois ses 15”96 pour y inscrire 15”84.
Dans le sprint masculin, Julien Meunier a enlevé le 100 m en 11”14 et a remporté la finale la plus rapide du 200 m en 22”52. L’autre finale a été enlevée par Jameson Perrine (Rod) en 22”55.
En demi-fond masculin, Mélivan Dauphin a quant à lui triplé la mise en s’imposant aux 1 500 m, 3 000 m et 2 000 m steeple tandis qu’Arnaud Bignoux a signé le doublé disque-poids.
Dans les épreuves ouvertes, on retiendra la performance au 200 m dames et la victoire d’Élodie Pierre-Louis qui signa sa meilleure marque personnelle en 24”54 contre 24”81 à Mary-Jane Vincent et 24”97 à Joanilla Janvier.