Les athlètes mauriciens présents aux 20es Championnats d’Afrique seniors  d’athlétisme, qui prennent aujourd’hui fin à Durban en Afrique du Sud, n’ont pas réalisé de grosses performances. Contrairement à 2014 à Marrakech (Maroc), où Guillaume Thierry et Jessika Rosun avait décroché l’argent et le bronze au décathlon et javelot respectivement, les Mauriciens rentreront cette fois au pays les mains vides. Car les derniers espoirs de médaille se sont envolés hier après-midi après que Jonathan Drack ait pris la quatrième place au triple saut.
En effet, le recordman mauricien (16m96) n’a pu que sauter à 16m61 lors de ce concours. C’est le Nigérian Tosin Oke qui s’est imposé avec un saut de 17m13 devant le Burkinabé Fabrice Zango (16m81) et le Sud-Africain Khotso Mokoena (16m77). Nicholas Li Yun Fong a lui pris la cinquième place au lancer du marteau avec une performance de 58m54 dans un concours remporté par l’Egyptien Ahmed Ibrahim (68m92). Mohamad Dookun a terminé septième de sa série (3.54:48) au 1 500m remporté par le Marocain Fouad Kaam (3.46:68). Hier toujours, Aurélie Alcindor a d’abord terminé 3e de sa série du 200m (24:42) avant de finir quatrième (24:23) en demi-finale, insuffisant pour aller en finale. Idem pour Joanilla Janvier, sixième de sa série (24:81) et septième (24:83) en demi-finale.
Le sprinter Jonathan Permal n’a pu également mieux faire en se faisant éliminer en demi-finale après une sixième place en 21:31. Il avait auparavant terminé troisième dans sa série avec un chrono de 21:64. Une performance qui ferme les portes d’une éventuelle qualification pour les Jeux olympiques d’août prochain, à Rio au Brésil, dans la mesure où la date limite pour réaliser les minima est fixée au 4 juillet prochain. Les minima au 200m sont de 20:50. Soulignons Jonathan Permal a été éliminé en demi-finale du 100m après avoir terminé à la huitième place (10 :74). Il avait pris à la cinquième place en série (10:70).
Pour sa part, le décathlonien Guillaume Thierry a fini cinquième, jeudi, avec un total de 6 812 points. Médaillé d’argent en 2014 à Marrakech au Maroc et ensuite médaillé d’or en septembre de l’année dernière lors des Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville, le Mauricien n’a pu faire mieux dans ce décathlon qui a été remporté par le Sud-Africain avec un total de 7 780 points devant le Ghanéen Atsu Nyamadi (7 501 points) et son compatriote Willem Coertzen (7 196 points). L’autre mauricien, nommément Fabrice Raja, a lui terminé à la septième place avec un total de 6 812 points.
Le Rodriguais et recordman au poids (17m23), Bernard Baptiste n’a lui pas été en mesure d’aller chercher un podium et a dû se contenter de la neuvième place lors de la finale. Il a réalisé une performance de 16m71, loin de son record (17m23), alors que le concours a été remporté par le Sud-Africain Jaco Engelbrecht qui a lancé à 20m devant Franck Elemba Owaka de la République Démocratique du Congo (19m89) et Stephen Mozia du Nigéria (19m84). Au marteau féminin, Mélissa Arlanda a pris la 12ème place avec un lancer de 45m89, alors que Astridge Samoisy a elle terminé juste derrière lors de cette finale avec une performance de 44m50.
Pour le président de l’Association mauricienne d’Athlétisme, Vivian Gungaram, qui se trouve à Durban, les Mauriciens n’ont pas été en mesure de réaliser de grosses performances.  » Nous nous attendions à mieux de la part nos athlètes d’autant que nous avions mis toutes les facilités nécessaires à leurs dispositions. Certes, il n’a pas fait beau à Durban, mais toujours est-il que tout le monde a concouru dans les mêmes conditions. En revanche, les athlètes du centre international d’athlétisme de Maurice, à l’image de Mosito (Lehata), ont eux réalisé des performances de haut niveau « , a-t-il fait remarquer.