À l’exception du sprinter Jean-Yan Degrâce (Suisse), tous les athlètes mauriciens évoluant à l’étranger rentrent au pays jeudi au plus tard afin de s’aligner ce samedi au stade Maryse-Justin à Réduit aux Championnats nationaux Vital, épreuve phare de la saison et décisive en vue de la sélection pour les Jeux de la Francophonie prévus du 20 au 31 juillet 2017 à Abidjan. Outre la douzaine d’athlètes qui ont déjà un pied dans la capitale ivoirienne, la porte de la sélection reste toujours ouverte à d’autres.
Le groupe de sprinters membres du Centre international d’athlétisme de Maurice (Ciam) entraîné par Stephan Buckland est rentré lundi, soit une semaine plus tôt, de sa tournée en France après une dernière sortie effectuée à Colmar samedi dernier avec des résultats jugés « positifs » par le coach. Par contre, le Lesothan Mosito Lehata est resté à Nancy, prolongeant sa tournée des meetings en vue des mondiaux de Londres (4-13 août).
Sinon, la sprinteuse Joanilla Janvier (Toulouse) est attendue au pays aujourd’hui, alors qu’Orwin Emilien, spécialiste du 400 m/400 m haies, voire du 200 m à l’occasion, est rentré des États-Unis. Quant à Aurélie Alcindor (États-Unis), elle est déjà sur place depuis fin mai et sans doute prête pour le tour de piste samedi. Par contre, Jean-Yan Degrâce et ses 10″37 réalisés fin mai au 100 m en Suisse devrait être à nouveau en piste vendredi, indique Vivian Gungaram, président de l’AMA.
Du reste, il s’attend que les locomotives se montrent convaincantes lors de ces Championnats Vital. « J’espère en tout cas que ce soit une nouvelle étape de franchie en vue des Jeux de la Francophonie, surtout pour ceux-là ayant déjà réalisé les minima. Degrâce est en bonne forme, c’est pas mauvais. On attend Émilien et les autres pour en savoir plus. C’est aussi la raison pour laquelle on les a fait tous revenir », insiste-t-il.
Depuis le début de l’année, stage et compétitions à l’étranger ont rythmé la préparation des meilleurs. Mais seuls deux ou trois d’entre eux sont réellement en hausse. Bernard Baptiste est incontestablement celui qui s’est le plus démarqué jusqu’ici au lancer du poids en atteignant 17,62 m en France au début du mois dernier. Puis, il y a Jessika Rosun qui a lancé le javelot à plus de 50 m entre mars et avril, atteignant 51,46 m et 51,28 m, mais qui s’est moins montrée durant le récent stage en France. On ajoute le sprinter Jonathan Bardotier, qui reste scotché à 10″70 sur 100 m, après ses 10″51 courus début avril à Réduit, ainsi que le demi-fondeur Mohammad Dookun, entre autres. Il leur reste à confirmer leurs bonnes dispositions initialement affichées, estime Vivian Gungaram.
Ces Championnats de Maurice Vital se disputeront sur invitation avec dans certaines épreuves une seule étape qualificative comptant notamment pour les demi-finales du 100 m et du 400 m hommes. Cette phase qualificative s’est tenue hier à Réduit ainsi que les finales du 10 000 m (h) et lancer du marteau (h). Les qualifications se sont poursuivies hier après-midi aux 200 m (h), 800 m (h) et la finale du 3 000 m steeple (h).  
Après cet événement, les athlètes peaufineront leur préparation et seront également en stage résidentiel du 3 au 11 juillet probablement dans un hôtel à Flic-en-Flac, souligne Vivian Gungaram. Par ailleurs, la date limite d’inscription des pays aux Jeux de Ia Francophonie a été étendue du 30 mai à lundi dernier 12 juin. Seuls 23 des 44 pays membres de la Francophonie avaient confirmé leur participation au 30 mai. La délégation mauricienne devrait s’envoler vers les 16 ou 17 juillet.
Le programme
Jeudi 15 juin
16h00: 200 m (h) 1er  tour
16h20: 800 m (h)  1er  tour
16h45: 3 000 m steeple chase (h) finale