Jean-Luc Vilbrim a réalisé une bonne opération dimanche dans le marathon de Paris. Le Mauricien a bouclé la distance mythique (42,195 km) dans le temps de 2h24″09, terminant même à la 14e place sur plus de 700 coureurs hommes et dames confondus. De plus, le Mauricien s’est rapproché à environ 1’00 du record national détenu depuis le 9 juillet 1995 par Ajay Chuttoo en 2h23″07, temps réalisé dans le nord de l’île.
Jean-Luc Vilbrim avait calqué sa préparation spécialement sur le marathon cette saison. Il aura donc atteint son premier objectif. Mais on ne sait s’il s’alignera prochainement au Marathon International Orange prévu le 22 juin à Mon Choisy. Sa performance devrait aussi lui offrir la qualification aux Jeux du Commonwealth prévus du 23 juillet au 4 août à Glasgow en attendant confirmation de la part de l’Association mauricienne d’athlétisme.
Les 2h24″09 de Vilbrim sont un bon signe en vue des 9es Jeux des îles l’année prochaine à La Réunion. Par ailleurs, il y a douze ans, soit en 2002, Judex Durhône avait été le dernier coureur mauricien à avoir couru un marathon dans le temps appréciable de 2h26″00. Il l’avait réalisé sur le tronçon routier Réduit-Quartier Militaire-Camp Fouquereaux-Pont Fer-Rose-Hill- Ébène-Mairie de BBRH.
Jean-Luc Vilbrim avait mis le cap sur la France deux semaines à l’avance pour y effectuer un stage de préparation à Nancy. À Paris, il a été accueilli par l’ancien spécialiste du 400m haies Damien Édouard, qui étudie depuis l’an dernier en France. Pour rappel, la course de Paris a été remportée par l’impressionnant Éthiopien Kenenisa Bekele dans le temps record de 2h05″04.