Contrairement aux années précédentes où l’Association mauricienne d’Athlétisme organisait le meeting international conjointement avec les Championnats d’Afrique des épreuves combinées, cette année, il sera uniquement question du meeting international, programmé pour ce samedi— et non dimanche comme cela se fait habituellement. La compétition débutera à 15 heures, au stade Maryse Justin à Réduit, et proposera six épreuves internationales dont un 1500m et un 100m, taillés pour Mohamad Dookun et Jonathan Bardottier avec pour objectif de les aider à réaliser les minima en vue des Jeux de la Francophonie, prévus du 21 au 30 juillet, à Abidjan en Côte d’Ivoire. Les Championnats d’Afrique des épreuves combinées se tiendront eux les 21 et 22 avril à Tunis, en Tunisie. Maurice sera représentée par Fabrice Rajah, qui sera accompagné de l’entraîneur Alexandr Nevsky, alors que le High Performance Training Centre de l’International Association of Athletics Federation (IAAF) sera représenté par Marthe Koala.
Pour le président de l’AMA, Vivian Gungaram, six épreuves internationales ont été inscrites au programme, soit le 400m et le javelot pour les dames et le 100m, 200m, le 1500m et le lancer du poids chez les hommes. « Ce sera une belle journée d’autant que nous avons programmé des épreuves internationales par rapport aux besoins de nos athlètes surtout en marge d’une qualification pour les Jeux de la Francophonie et aussi en vue des Jeux du Commonwealth de l’année prochaine en Australie. L’objectif est de permettre à nos athlètes de profiter des bonnes conditions de course pour réaliser les minima », a fait remarquer Vivian Gungaram.
Des Kenyans pour pousser Dookun
Selon Vivian Gungaram, Mohamad Dookun a de très bonnes chances de réaliser les minima sur 1500m (3.45), lui qui détient le record national de la distance en 3.46:22, réalisé justement lors du meeting international de Maurice, l’année dernière. Cette année, Mohamad Dookun a effectué un seul 1500m, lors d’une récente compétition, en mars dernier, à Pretoria en Afrique du Sud. Une course qu’il a remportée avec un chrono de 3.50.16. Sans compter que le recordman de la distance a eu l’occasion d’effectuer un stage en altitude de deux mois et demi au Kenya fin 2016-début 2017. Il aura ainsi l’occasion de faire mieux, samedi prochain, à l’issue de sa deuxième course de la saison sur piste et pour ce faire, l’AMA a réuni quelques bons coureurs, notamment des Kenyans.
Ce qui est très intéressant, c’est que Mohamad Dookun aura à ses côtés cinq Kenyans courant ce 1500m en moins de 3.40, nommément Abraham Kiplagat (3.34), Julius Ng Etich (3.36), Bernard Kiriu (3.36:32), Mark Bett (3.38:69), Justus Koech (3.36:33). Un sixième Kenyan, à savoir Eliud Kiptoo, possède lui comme chrono 3.41:90, alors que le Sud-Africain Jerry Motsau a lui un 3.36 comme meilleur chrono. Toutes les conditions seront donc réunies pour pousser Mohamad Dookun à aller chercher les 3.45 requis pour valider son ticket pour Abidjan. « C’est un très beau plateau que celui du 1500m et je suis convaincu que cela poussera Mohamad à aller chercher le chrono nécessaire pour valider son billet pour les Jeux de la Francophonie », a déclaré Vivian Gungaram.
Le sprinteur Jonathan Bardottier tentera également de passer sur 100m où les minima pour les Jeux de la Francophonie sont fixés à 10:54. Son meilleur chrono est de 10:47. Il aura quelque bon sprinteur à ses côtés lors de l’épreuve reine, notamment un certain Ngoni Makusha du Zimbabwe dont le personal best est de 10:25. Il y aura aussi dans cette course le Botswanais Issac Makwala, qui se situe à 10:47, et le Swazilandais Sibusiso Bruno Matsenjwa, qui est lui à 10:50. Si tout se passe bien pour le Mauricien, le chrono voulu demeure à sa portée et, par là même, la qualification aux Jeux de la Francophonie. La date limite pour réaliser les minima pour ces Jeux a été fixée aux 30 courants.
Amantle Montsho de la partie
Au niveau féminin, on retiendra la participation de Jessika Rosun au lancer du javelot. Cette dernière a d’ailleurs réalisé les minima pour les Jeux du Commonwealth de l’année prochaine, en Australie, lors de la rencontre de préparation de samedi dernier, à Réduit. Elle avait enregistré une performance de 51m45, soit sa meilleure marque de la saison et ce, après avoir réalisé une série de 48m.  Les minima pour les Jeux de la Francophonie sont à 46m, performance que Jessika Rosun a déjà réalisée. Pour le concours de samedi prochain, elle aura quelques bonnes lanceuses à ses côtés, nommément les deux Sud-Africaines, Tasmin Brits (50m50) et Jo-Ané Van Dyk (57m), soit la grande favorite du concours.
Soulignons que l’AMA a aussi prévu un concours de haut niveau au lancer du poids masculin pour le recordman Bernard Baptiste, qui est à 17m23. Il aura pour adversaire les Sud-Africains Ozario Cremona (20m64), Thage Tumelo (17m98) et Ruan Combrick (17m49). Notons également la participation de la championne du monde 2011, la Botswanaise Amantle Montsho, suspendue en 2012 pour deux ans pour dopage. Pour conclure, Vivian Gungaram a indiqué qu’un 3 000m marche hommes et dames a été inscrit au programme de la journée, soit en ouverture du meeting international pour faire suite au stage de dix jours tenu à réduit sous la supervision de l’entraîneur français Hervé Delarras, lequel a regagné son pays, vendredi. Vivian Gungaram a indiqué que ce sera l’occasion de faire un premier bilan des athlètes après de stage.