Un Mauricien, Karan Seechurn, âgé de 25 ans, employé en tant que barman à bord du bateau de croisière Quantum of the Seas de la Royal Caribbean, a été placé en détention provisoire à son arrivée à New York samedi dernier. Il a comparu hier devant la New York Federal Court sous une accusation d’agression sexuelle contre une touriste le 23 décembre.
Aux États-Unis, ce délit est passible d’une peine de trois ans d’emprisonnement, d’une amende de 250 000 dollars américains, d’une surveillance d’une année après sa remise en liberté et peut valoir d’être fiché comme prédateur sexuel. Karan Seechurn a été placé en détention provisoire et a fait une demande expresse pour que le consul de Maurice à New York ne soit pas informé de ses déboires criminels.
Barman à bord du dernier-né de la Royal Caribbean, le paquebot de grand luxe Quantum of the Seas, Karan Seechurn avait la responsabilité de ravitailler les minibars des cabines régulièrement. Ainsi, il était en possession d’une Master key lui donnant accès à toutes les cabines pour accomplir sa tournée. À l’accostage du paquebot samedi, il a été appréhendé pour violation de l’article 2244 (a) (2) du United States Code.
Le libellé de cette clause du Code Pénal des États-Unis se lit comme suit : « A crime to knowingly engage in sexual contact with an adult female including the intentional touching, directly and through the clothing, of the genitalia, without the victim’s permission, with an intent to abuse, humiliate, harass, degrade… » Les faits avérés se sont déroulés dans la cabine de la victime, dont l’identité n’a pas été révélée.
Le 23 décembre, cette passagère était endormie dans sa cabine quand Karan Seechurn s’y est introduit sans sa permission. Dans l’affidavit juré par le FBI, mention est faite que « The victim awoke to find one of defendant Karan Seechurn’s hands touching her genitalia, she pushed him off her and she tried to leave the room, but he pulled her back and threatened to burn down the cruise ship if she told anyone. »
Cette arrestation par le FBI a fait l’objet d’un communiqué officiel de l’US Attorney General’s Office à New York avec la comparution devant le juge Michael A. Hammer. Karan Seechurn a eu une avocate, Linda Foster, commise d’office. Le Mauricien passera le Nouvel An derrière les barreaux à New York en attendant l’instruction de son procès au pénal.