La salle comble a été entièrement conquise par les trois heures de performance musicale de Sonam Band hier soir au J&J Auditorium à Phoenix. Des classiques du cinéma indien en passant par le “All of me” de John Legend pour se retrouver au “Tous sali ” de Mr Love, l’échange a été électrifiant.
La rupture de stock des billets depuis deux semaines laissait présager un beau spectacle ; toutefois, personne n’était préparé à cela. Sonam Puri sidère par son invraisemblable alliage d’électricité et de lyrisme fiévreux. Une ambiance du tonnerre règne durant les trois heures de concert et sa prestation sur scène est accueillie sous un déluge d’applaudissements. Un véritable échange avec le public qui a mis à mal le service de sécurité, surtout quand le chanteur descendait dans la foule et ou que des jeunes filles voulaient investir la scène. Ce n’est qu’après maintes supplications des agents de sécurité qu’elles ont regagné leur siège, devant un parterre de personnalités, dont lady Sarojini Jugnauth.
Le concert mêlant ballades romantiques, rock, heavy metal et world music était savamment dosé, enrichi par les irréprochables nappes de guitares de Sonam Puri et Venkat Subramanium et la dextérité du batteur Keshav Dhanraj. L’entrée sous les lasers du chanteur sur les rythmes de son album Hawa Hawa engendre déjà un délire parmi les spectateurs. Il enchaîne avec Yeh Ratein Yeh Mausam Nadi Ka Kinana sous une pluie d’applaudissements. Il enchaîne alors avec Main Houn de The Amazing Spiderman 2, titre qu’il a composé en cinq heures à la demande de la compagnie Sony Music. Après Kora Kagaz, Tha Yeh Man Mera, Aradhana, les lumières des cellulaires sont rallumées pour l’accompagner sur le morceau romantique Aap Ke Nazronne Samjha.
Le public est conquis par ces élégants alliages de cordes, instruments à vent ou électroacoustiques. Musique teintée de mélancolie et de sonorités modernes, le résultat est époustouflant. Le public ne s’est pas fait prier pour ovationner et fredonner les refrains avant de se laisser entraîner par les rythmes des morceaux comme Lagja Gale, Roop Tera Mastana, O Mere Dil Ke Chain, Mere Mehboob, Qayamat Hogi, Ek Ladki Ko Dekha, Tujse Naraaz Nahi Zindagi, ayant fait les beaux jours du cinéma indien et remis au goût du jour par Sanam Puri et son groupe. La rockstar indienne a aussi interprété Ishq Bulaara de Hasee Toh Phasee et Dhat Teri Ki de Yori Tere Pyaar Mein.
Shailen Sookha de Spelmedia était aux anges hier soir. Il a réussi le pari de nous faire vibrer avec un jeune prodige, Sanam Puri, et parle déjà du deuxième concert chez nous bientôt…