« Ena panik dan kan MSM ! » C’est ce qu’a laissé comprendre le candidat de l’Alliance Nationale Shakeel Mohamed de Port-Louis Maritime/Port-Louis Est (No 3), faisant allusion à la “Bofrer Saga”, lors d’un congrès hier soir à Plaine-Verte. Néanmoins, il n’a pas voulu s’attarder sur cet item pour le moment, comptant revenir à la charge prochainement.
Shakeel Mohamed a rappelé que Navin Ramgoolam a promis « d’augmenter la pension de vieillesse » en décembre et que, peu après, « Pravind Jugnauth vinn dir li pou donn Rs 9 000 an desam ».

Il se demande si « kapav ena konfians an enn dimounn ki pe marsande pou eleksyon ». Il a dénoncé « la manière d’opérer du MSM pour éliminer ses adversaires politiques ». Il ajoute : « Pou eliminn enn adverser, met enn lake ferblan ar li. Inn aret mwa, Anil Bachoo, Patrick Assirvaden, Cader Syed Hossen. Me tou sarz inn tonbe kont nou. 11 sarz inn reye kont Navin Ramgoolam. Zot degaze fer eleksyon atansion li gagn so dernie “case” ».

Toutefois, Shakeel Mohamed avance qu’il n’y aura pas de « politique de vengeance » en cas de victoire de l’Alliance Nationale. « Nous serons un gouvernement de reconstruction qui mettra l’accent sur le social, avec l’augmentation de pension de vieillesse et du salaire minimum, et ce sans endetter l’avenir du pays », a-t-il soutenu. Il a également prôné la transparence sur l’allocation des contrats. À ce sujet, il a fait une parenthèse sur la situation à Agalega, qui fait partie de la circonscription No 3, en soutenant que « l’île Maurice doit affermir sa souveraineté sur Agalega », car il estime que « Agalega inn vande ».

Par ailleurs, Shakeel Mohamed souhaite un face-à-face avec Anwar Husnoo devant l’électorat du No 3 pour répondre aux « allégations » faites à son égard.
De son côté, le candidat Salim Abbas Mamode avance que « c’est la première fois dans l’histoire du pays que nous avons eu un gouvernement qui a fait le contraire de son programme électoral ». Il a fustigé le gouvernement sortant par rapport au mode de recrutement dans la fonction publique. « Dan No 3, nou zanfan bizin gagn zis travay “cleaner” ek ramas salte ? Eski pena intelektiel dan nou landrwa ? » se demande-t-il, estimant que les habitants de cette circonscription « ne sont pas traités de façon égale ». Salim Abas Mamode a également critiqué le ministre sortant Anwar Husnoo « ki pa koz narnie dan parlman lor Best Loser System kan ti pe prezant proze de lwa lor Reform elektoral ».

De son côté, Eshan Juman a lui aussi évoqué le problème de chômage dans la circonscription, avançant que les habitants « ont été forcés » à devenir des marchands ambulants. « Azordi kan zot vinn bann ti biznesman, met lapolis deryer zot, sezi zot lartik », dit-il. Il a donné l’assurance qu’en cas de victoire, « bann seki gagn travay sou sa gouvernma-la, pa pou perdi zot travay ». Et d’ajouter : « Nou pa kontan fer dominer. »