Le chanteur indien Sukhwinder Singh a distillé ses meilleurs morceaux avec une torride frénésie samedi dernier au Centre Swami Vivekananda à Pailles. Avec une armada digitale et des beat boxes et un groove parfois irrésistibles, tantôt live tantôt préenregistré, Sukhwinder Singh a enchainé avec de la musique fusion décoiffante et une prestance scénique débordante.
Il a séduit par son intensité et ses tempos majestueux. Entouré de la chanteuse Madhvi Srivastav, du rappeur Akash et des danseuses de la Krumania Dance Academy, Sukhwinder Singh a présenté une réédition copieusement enrichie de Jai Ho, chanson primée Oscar.
L’hymne absolu reste le merveilleux Chal Chaiyya Chaiyya où il a évoqué sa rencontre avec Shah Rukh Khan, un acteur timide lors du tournage de Dil Se.
C’était de l’électrochoc avec des envolées vocales et des solos profonds. Les riffs des guitares, une flûte joviale, un percussionniste jouant sur tous les tempos ont réveillé un public timide et même les enfants qui n’ont pas hésité à accompagner Sukhwinder pour le morceau, Chak De India! Des textures progressivement bruissantes où se mêlent guitares et ordinateurs. Après un retard de 40 minutes, Sukhwinder Singh non sans son sherwani qu’il avait confectionnée pour l’occasion a entonné les notes de Haule Haule de Rab Ne Bana Di Jodi, puis Beedi de Omkara.
Avec son humour corrosif et ses anecdotes, Sukhwinder Singh a fait ressortir que la musique réunit les hommes et fait tomber les barrières linguistiques. Et c’est avec beaucoup de plaisir que Sukhwinder Singh a repris les morceaux populaires des films de King Khan dont Marjaani Marjaani (Billu), Udi Udi Jaye (Raees), Dard-e-Disco (Om Shanti Om) et également Hud Hud Dabangg de Dabangg.