Six Range Rover Evoque sont sur nos routes depuis fin 2011 mais ce n’est qu’hier que ce « bijou » a été lancé au showroom d’Axess à Pailles. Retour sur un véhicule qui tente aujourd’hui de créer un segment à lui seul…
« S’il est vrai que la BMW X3 a pu servir dans l’étude de marché, nous ne pouvons placer la Range Rover Evoque dans la même catégorie. Le nouveau SUV (Special Utility Vehicle) de Range Rover vient en quelque sorte créer son propre espace dans le marché », explique Nigel Clarke, Operations Director de Range Rover pour l’Afrique subsaharienne.
La Range Rover Evoque est un véhicule qui a emballé les critiques internationaux et a déjà séduit  une poignée de privilégiés à Maurice. L’objectif du concessionnaire Axess cette année est d’en vendre deux par mois.
De la planche à l’usine, aucune concession… « Un travail extraordinaire a été fait pour conserver l’esprit que les ingénieurs ont essayé d’insuffler au SUV », confirme Nigel Clarke.
Moins musclée et plus arrondie que la Range classique, la Range Rover Evoque vient réconcilier la marque avec la gent féminine souvent boudée par des lignes trop agressives. « On s’en est d’ailleurs rendu compte en Afrique… Bon nombre de ces dames sont tombées sous le charme de la Evoque. Ce SUV peut s’imposer comme véhicule familial mais aussi comme véhicule de loisir. »
La version de base de la Range Rover Evoque sur route est en vente à Rs 3,7 millions pour celle utilisant l’essence et Rs 4,2 millions pour le diesel.