La Mauritius Football Association a-t-elle adopté l’axe Cercle de Joachim pour entraîner les sélections nationales? La question mérite d’être posée après que la MFA a décidé en catimini de recruter le Ghanéen Cudjoe Addo comme formateur des gardiens de buts des sélections de moins de 13, 15 et 17 ans. En effet, ce Ghanéeen a été dans le passé un joueur raté de Cercle de Joachim à l’époque où l’équipe du président de la MFA, Samir Sobha, évoluait en Première Division. Selon nos informations, Cudjoe Addo était venu à Maurice pour trouver une place de gardien de buts au sein de Cercle de Joachim il y a quelque cinq années , mais faute d’avoir pu prouver son potentiel il fut prié de partir.
Des années après, le revoilà de nouveau à Maurice avec cette fois un contrat de formateur des gardiens de buts pour les sélections de moins de 13, 15 et 17 que la MFA lui a donné sans toutefois indiquer les conditions de son engagement. Comme toujours, la MFA ne communique  pas sur ses décisions, mais utilise subtilement l’art de distiller les informations à sa guise. mais le hic dans cette histoire, ,c’est que Cudjoe Addo ne disposerait pas des diplômes nécessaires pour ce poste, alors que d’autres affirment que ses documents sont douteux. «Vous savez combien d’entraîneurs et de joueurs africains travaillent dans le monde avec des faux documents»,
a-t-on indiqué à Week-End.
Ce qui est encore incompréhensible dans la démarche de la MFA c’est qu’elle privilégie, pour des raisons obscures, un étranger au détriment des Mauriciens qui sont des instructeurs de la CAF pour la formation des gardiens de buts et qui ont déjà fait leur preuve avec le silence complice du ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden.